ActuNautique.com

Les Directs du Boot - les yachts Fairline sauvés par de mystérieux investisseurs russes

En ce lundi, les allées du Boot bruissent des rumeurs les plus folles quant aux mystérieux investisseurs russes qui viennent de sauver le chantier britannique Fairline en faillite.

Les Directs du Boot - les yachts Fairline sauvés par de mystérieux investisseurs russes

Le changement de propriétaire du chantier Fairline, en novembre dernier, qui a précédé de quelques semaines son dépôt de bilan, s'il n'a surpris personne dans le monde du yachting, n'en a pas moins sonné la filière, tant Fairline a toujours été considéré comme le nec plus ultra, dans le domaine des vedettes express.

Une réputation un peu surfaite ces dernières années, et plus précisément depuis la prise de contrôle de la société par le principal fonds d'investissement britannique, date à partir de laquelle le chantier a enchaîné les erreurs stratégiques et les loupés produit, comme la vente à marge zéro de son flagship, le Squadron 78 pour dégager du cash flow, ou le lancement des nouveaux Targa 53 caractérisés par des cabines à la hauteur sous barreau assez étonnante.

Peu présent dans les motorisations IPS et sur le marché américain, le chantier a vu son potentiel de développement se refermer sur lui comme un piège. En 2013, Fairline générait un chiffre d'affaires de 78 millions d'euros pour une perte de... 23 millions !

Pris en tenailles par des chantiers comme Prestige et Monte-Carlo Yachts et surpris par le regain de dynamisme de Sunseeker, Fairline est tombé en faillite en décembre, 400 emplois étant en jeu.

Depuis cette date les spéculations allaient bon train, entre une reprise des outillages et droits intellectuels pour une délocalisation de production en Asie, et un repreneur providentiel s'engageant à sauvegarder une activité en Grande-Bretagne.

Finalement, Fairline sera repris par une société baptisée Fairline Acquisition Limited qui reprendrait 100 des 450 employés du chantier, et maintiendrait son activité outre-Manche. La direction de la nouvelle structure serait confiée à un vétéran du chantier, Russell Currie.

Peu d'informations ont filtré sur Fairline Acquisition Limited, dont les deux propriétaires d'origine russe, Alexander Volov et Igor Glyanenko seraient domiciliés en Grande-Bretagne et auraient déjà travaillé dans le secteur.

Il se mumure dans les allées du Boot qu'ils se seraient ainsi chargés des ventes d'un concurrent de Fairline en Russie.

ils font la Hune de l'actualité....

Bénéteau  Jeanneau  Mercury  Boston-Whaler  RM Fora Marine
AGL Marine  Targa  Bayliner  Quicksilver  
Suzuki   Rhéa Marine

Partager cet article

Commenter cet article

Fairline 21/06/2016 18:37

Sauvé de peu ! Heureusement ca aurait été dommage qu'une si belle marque disparaisse