ActuNautique.com

Incendie de La Rochelle - Nautex rebondit, incertitudes quant à l'avenir de Watt & Sea

Dans la nuit de vendredi à samedi, à La Rochelle, un incendie a totalement détruit un bâtiment situé sur le plateau technique du port des Minimes, abritant 5 sociétés du nautisme et de la plaisance. Si l'une d'entre elle Nautex International, a immédiatement rebondi, des incertitudes demeurent quant à l'avenir de Watt & Sea.

photo B. Gergaud

photo B. Gergaud

Si l'incendie n'a pas de fait de victime, il pourrait avoir de grosses conséquences pour certaines des sociétés qui ont vu leurs locaux détruits ce week-end.

Pour Nautex International, société spécialisée dans les équipements pour voiliers de luxe (barres à roue en carbone, passerelles carbone, tubes carbone), la réaction a quasiment été immédiate, et la société s'est organisée pour pouvoir continuer à prendre et à livrer ses commandes dans le monde entier.

L'avenir est plus incertain en revanche pour la société Watt & Sea, qui conçoit et développe des hydrogénérateurs pour bateaux, comme l'a confié son créateur, le skipper Yannick Bestaven, vainqueur de la dernière Transat Jacques Vabre en Class40, à nos confrères de Sud-Ouest.

Créée il y a 6 ans, la société a rencontré le succès, qui emploie 5 salariés, mais ses 900 000 euros de chiffre d'affaires ne permettent pas à son dirigeant de se rémunérer depuis 18 mois. Confrontée à des problèmes de trésorerie récurrents, Watt & Sea s'est séparée de 2 collborateurs il y a quelques mois et pourrait donc baisser le rideau.

Yannick Bestaven se donne quelques jours de réflexion avant de prendre sa décision.

=> lire aussi : les locaux de Watt & Sea, North Sail et Nautex détruits

Partager cet article

Commenter cet article