ActuNautique.com

Un premier Open60' en conception chez Vincent Lebailly Yacht Design

Le cabinet d'architecture navale Vincent Lebailly Yacht Design planche sur son premier OPEN60', un voilier destiné à réaliser un périple des plus audacieux, à savoir relier les deux pôles en voilier (34 000milles nautiques en tout), en solitaire et... sans escale !

Un premier Open60' en conception chez Vincent Lebailly Yacht Design

Depuis début janvier, les architectes du cabinet V.L.Y.D. planchent sur un nouveau projet vraiment audacieux et atypique : concevoir un voilier de la classe la plus connue au monde pour un défi sportif en solitaire, sans escale ni asistance d'un Pôle à l'autre.

En juillet 2018, son skipper, l'autrichien Norbert Sedlacek s'élancera ainsi des Sables d'Olonnes pour se frayer un passage au Nord de l'Alaska, à travers le fameux détroit de Béring. Puis route au sud pour rejoindre le Cap Horn, puis celui de Bonne Espérance, le Sud de l'Australie, et une seconde fois le Cap Horn pour rejoindre les Sables d'Olonnes en Février 2019 vraissemblablement.

L'Open60AAL a été pensé pour les glaces avec des matériaux et une conception structurelle adaptée à une route longue, aux conditions extrèmes et aux impacts possibles et réguliers avec la glace. L'équipe de conception s'est ainsi autorisé quelques écarts temporaires par rapport à la stricte norme IMOCA...

La conception du navire se fait en étroite collaboration avec le skipper et son épouse Marion Koch, designer technique sur la conception du 60'Open. Récemment le célèbre bureau d'ingénierie structure Rivoyre Ingenierie s'est associé au projet pour calculer la structure du navire et vérifier son échantillonnage.

La production électrique sera intégralement assurée par des énergies renouvelables.

Le message que Norbert Sedlacek souhaite véhiculer demeure que l'impact écologique qu'un voilier peut générer doit être réduit au stricte minimum, d'autant plus dans ces zones extrêmes où l'homme ne fait que de très rares apparition et où l'environnement en demeure particulièrement fragile et encore totalement sauvage.

Une conception écologique : fibre Volcanique / Balsa

La fibre volcanique présente de très bonnes performances mécaniques. Associée au balsa pour la constitution du sandwich nominal, les deux matériaux forment un ensemble équilibré et parfaitement bio-dégradable. La résine écologique liant ces deux matériaux finalise la philosophie écologique du projet de construction.

Un premier Open60' en conception chez Vincent Lebailly Yacht Design

Partager cet article

Commenter cet article

bon sens 31/03/2016 08:20

"Le message que Norbert Sedlacek souhaite véhiculer demeure que l'impact écologique qu'un voilier peut générer doit être réduit au stricte minimum, d'autant plus dans ces zones extrêmes où l'homme ne fait que de très rares apparition et où l'environnement en demeure particulièrement fragile et encore totalement sauvage."
Oui bien sûr, et s'il casse son gréement qui finira au fond ou expérimente une voie d'eau le contraignant à l'abandon du bateau, c'est neutre pour l'environnement??
Le meilleur moyen de préserver l'environnement c'est encore de ne pas produire un tas de composites quels qu'ils soient et ne pas tenter n'importe quoi ...