ActuNautique.com

Transat AG2R La Mondiale - Adrien Hardy et Vincent Biarnès en tête

Adrien Hardy et Vincent Biarnès à bord d’Agir Recouvrement ont pris les commandes de la flotte cette nuit. Ils devancent de 3 milles Gedimat (Chabagny/Tabarly) et de 9 milles Skipper Macif (Richomme/Dalin). 

Transat AG2R La Mondiale - Adrien Hardy et Vincent Biarnès en tête

Ce matin, à la latitude de Rabat, les premiers continuent de cavaler sous grand spi alors que tous les skippers de La Transat AG2R LA MONDIALE naviguent dans un environnement hostile : une grosse mer désordonnée, des rafales de vent à 35 nœuds, le tout sans aucune visibilité.

Derrière, les bizuths ont pris cher, à l’image de Tanguy Le Turquais et Hervé Aubry sur Cuisines Ixina. Suite à un départ à l’abattée, leur bateau est meurtri (spi enroulé autour de l’étai, drisses coincées, écoutes enroulées autour des safrans...). L’équipage va devoir grimper en haut du mât pour réparer. Un début de transat qui met à rude épreuve les bateaux et le physique des marins.

Cette nuit, ce fut la guerre des spis. En tête de course, les grands habitués du Figaro Bénéteau 2 ont envoyé la plus grande bulle malgré le vent fort et la mer chaotique. « On a envoyé le grand spi parce qu’on voyait les autres réduire la distance » racontait Adrien Hardy à la vacation de 5h ce matin. Ils sont fous ces Figaristes ! Comprenez qu’ils ont foncé toute la nuit tête baissée à pleine vitesse, jusqu’à près de 20 nœuds, avalant plus de 280 milles ces dernières 24 heures...

Avaries sur l’arrière de la flotte

Tandis que les frères Livory sur Lorientreprendre sont toujours à Cascais au nord de Lisbonne pour réparer leur grand-voile déchirée, en mer le duo Le Turquais/Aubry fait le dos rond. A l’intérieur de leur Cuisines Ixina, ils tentent de récupérer des forces après leur folle nuit et un gros départ à l’abattée qui a endommagé une bonne partie du bateau. Ils ne leur restent que trois voiles pour continuer la course et ils vont devoir grimper au mât dès que le jour se lèvera pour décoincer les drisses. L’équipage compte faire escale à Madère s’il n’arrive pas à réparer.

Demain les Canaries

Les stratégies sont bien en place sur l’eau et dans la tête des skippers. Cercle Vert (Morvan/Loison) s’est décalé dans l’est, Agir Recouvrement, Gedimat et Skipper Macif voient un passage entre les îles. Les conditions s’annoncent encore toniques toute la journée, avant un passage des Canaries demain dans 40 heures d’après Alexis Loison sur Cercle Vert à la vacation soit demain matin...

Partager cet article

Commenter cet article