ActuNautique.com

Transat AG2R La Mondiale - Adrien Hardy et Vincent Biarnès troisièmes sur Agir Recouvrement

Adrien Hardy et Vincent Biarnès à bord de Agir Recouvrement ont franchi, le 25 avril, en troisième position, la ligne d’arrivée de la 13e édition de la Transat AG2R La Mondiale à 14 h 43 min 41 s (heure française) à Gustavia. 

Transat AG2R La Mondiale - Adrien Hardy et Vincent Biarnès troisièmes sur Agir Recouvrement

Leur temps de course est de 22 j 1 h 35 min 41 s. Leur vitesse moyenne sur le parcours théorique de 3 890 milles depuis Concarneau a été de 7,34 nœuds. Ils ont parcouru 4 926 milles sur l’eau à la vitesse moyenne de 9,30 nœuds. Adrien et Vincent terminent à 28 mn et 48 s du premier Gedimat.

Blessé au genou depuis le 22 avril, Adrien Hardy n’en a rien dit pour ne pas donner de grain à moudre à ses plus coriaces rivaux. Il aura puisé dans ses réserves pour terminer cette course marathon dans le tiercé de tête.

Cette troisième place est une superbe performance pour ce tandem, réuni pour la première fois dans une course en double. Pourtant, les deux hommes auraient pu espérer mieux tant ils ont été dominateurs pendant ces 22 jours de régate au couteau. Agir Recouvrement est en effet le bateau qui a passé le plus de temps en tête, avec une première place occupée sur 30 % des classements ! Particulièrement efficaces lors de la grosse session de brise sous spi dans les alizés portugais, Adrien et Vincent prennent les commandes de la flotte au large du Maroc. Ils seront aussi les grandes vedettes des deux archipels, ouvrant la voie dans les îles des Canaries puis au cap Vert.

Lors de l’immense arc de cercle faisant office de traversée de l’Atlantique ils se positionnent au vent, légèrement au nord de leurs concurrents Gedimat, Generali et Bretagne CMB. Rapides, ils pensent pouvoir réduire la distance qui les sépare de Saint-Barth. Pendant une semaine, Agir Recouvrement se maintient et mène le bal en compagnie de Cercle Vert, le cinquième larron venu jouer plus proche de la route directe. Mais c’est du sud que viendra le salut. L’alizé y est plus fort. Lors de l’ultime nuit en mer dans une absence de vent totale, Agir Recouvrement se fait coiffer au poteau par Generali décalé dans le nord vers Saint-Barthélemy. Jamais, dans ces conditions de petit temps vers la ligne d’arrivée, Adrien et Vincent ne parviendront à remonter. Ils ont été les grands acteurs de la 13e édition de la Transat AG2R La MONDIALE !


=> tous nos autres articles Transat AG2R La Mondiale 2016
 

Partager cet article

Commenter cet article