ActuNautique.com

VERBATIM - dans les bateaux de plaisance, il y a poids lège, et... poids lège !

Qu'est ce que le poids lège d'un bateau de plaisance ? La simple consultation d'une fiche technique sur un salon, ou la lecture d'une brochure produit est-elle suffisante pour comparer deux bateaux à priori assez similaires ?

VERBATIM - dans les bateaux de plaisance, il y a poids lège, et... poids lège !

ActuNautique.com a posé la question du poids lège à un professionnel du secteur qui pointe du doigt certaines pratiques ou certains oublis, qui peuvent totalement fausser les comparaisons entre bateaux. Intéressant à savoir...

"Le poids lège d'un bateau, c'est son poids minimum dans sa configuration de navigation.  Il y en a plusieurs définitions sur le terrain, et chaque chantier fait un peu ce qu'il veut dans ce domaine, alors que des régles existent et que le poids lège est défini très clairement par les normes Iso 122217 et Iso 866.

Ces régles précisent ainsi que le poids lège d'un bateau comprend tous ses éléments structurels, tous ses éléments de confort compris dans sa version standard (matelas, coussins, tables de cockpit...), ainsi que le ou les plus gros moteurs disponibles, les batteries standard, l'équipement électronique, l'équipement standard de pont (accastillage, mat pour un voilier...) et après, toute la partie vie à bord. 

Dans le poids lège, il faut en effet rajouter à ce que l'on vient de voir, le nombre maximum de personnes en fonction de sa classe (A, B, C...), avec un poids pris en considération de 75kg par équipier, l'équipement personnel de chaque équipier, à savoir une dizaine de kilos, les provisions, les réservoirs pleins (eau, carburant et eaux grises), et enfin le radeau de survie. 

A partir de ces règles, les informations précisées dans les brochures commerciales, même si elles indiquent un poids soit-disant lège, ne le font pas forcément, en "oubliant" parfois certains postes, pour afficher un chiffre prometteur, gage de performances ! "Oublier" des équipements tels la clim, le désalinisateur, le frigo, les winches électriques peut vite faire gagner 700kg sur un bateau !! 

Ecrire poids lège sur une brochure sans préciser de référence à une norme, n'est pas très rassurant pour le plaisancier. Indiquer poids lège CE est au contraire plus rassurant, sachant que dans le domaine du poids, rien n'est plus sûr que le mode d'emploi du bateau, qui intègre sa fiche de conformité CE avec un poids hydrostatique.  

Quand on s'intéresse à un bateau, il faut donc bien distinguer son poids à vide (sans rien), son poids lège (le poids minimum en configuration de croisière) et enfin son poids maxi autorisé, la différence entre le poids lège et ce poids maxi étant la capacité maximale d'emport".

Partager cet article

Commenter cet article

Lucien 17/04/2016 13:45

Excellent article !!! une autre technique consiste à doter un bateau de plaisance de réservoirs trop petits avec une option de réservoirs plus gros !! comme ca, à l'homologation, ils passent sans souci tout en affichant un poids correct !!

gege 15/04/2016 22:48

voila un aeticle quin'est pas de la langue de bois !!! brvo et merci actunautique