ActuNautique.com

L'Optimist, le tout premier voilier sur lequel on monte... aux performances surprenantes

Pas besoin de foils pour faire voler un Optimist !! La preuve en vidéo, sur ActuNautique.com !

L’Optimist est un petit voilier solitaire, conçu en 1947 en Floride, pour l'initiation des enfants à la voile. Généralement construit en composite ou en CP Epoxy, ce dériveur est souvent le premier voilier sur lequel on monte, qui donne lieu à des régates d'anthologie ! 

L'Optimist est sans doute le voilier le plus diffusé au monde, avec près de 150 000 unités officiellement enregistrées dans leur classe de par le monde, ce voilier monotype bénéficiant d'une classe reconnue par la Fédération Internationale de Voile (FIV).

L'Optimist, conçu en 1947 en Floride

C'est en 1947 que l'Optimist est imaginé par l'architecte naval américain Clark Mills, à l'initiative du major Clifford McKay qui, s'inpirant d'une course de caisses à savon, souhaitait occuper les enfants sur l'eau, pour leur éviter de traîner en ville : la voile plutôt que la délinquance !

Reprenant le concept imaginé par Clifford McKay, Clark Mills dessina donc un petit voilier pour enfants à la coque carrée très stable, gréé en catboat, doté d'une voile aurique et d'une dérive sabre, pouvant être construit par un amateur, à partir d'une plaque de contreplaqué ! Les plans furent ensuite offerts au club nautique de Clearwater, qui déposa le brevet.

La première flottille d'Optimist fut financée par les commerçants locaux  et depuis lors, l'engouement pour l'Optimist ne faiblit jamais.

L'Optimist gagne l'Europe par la Scandinavie

Amélioré par l'architecte naval danois Axel Damgaard, l'Optimist fut introduit en Europe à partir de la Scandinavie, et bénéficia de la promotion active du multimédaillé olympique Paul Elvstrøm. En 1960, la conception des Optimist fut modernisée et le bateau devint officiellement une classe monotype en 1995.

Pratiqué par 120 000 enfants de par le monde dans 120 pays, l'Optimist est généralement le premier voilier sur lequel on fait ses armes. Ainsi, aux JO de Londres, 80% des compétiteurs de voile étaient-ils d'anciens pratiquants d'Optimist !

Les défauts de ses qualités

Bourré de qualités, indetrônale malgré les nombreuses tentatives de certains chantiers navals, l'Optimist n'en a pas moins 2 gros défauts : celui de se remplir d'eau bien plus vite qu'on ne le souhaiterait, et son safran non repliable ensuite, qui nécessite qu'on le positionnne une fois monté à bord, opération pas des plus simples pour les débutants. 

L'Optimist, le tout premier voilier sur lequel on monte... aux performances surprenantesL'Optimist, le tout premier voilier sur lequel on monte... aux performances surprenantes

 

Fiche technique d'un Optimist

Fiche technique
Longueur    2,34 m
Largeur    1,20 m
Poids    de 35 à 45 kg
Tirant d'eau    0,78 m
Hauteur du mât    2,35 m
Surface de la voile    3,60 m²
Architecte    Clark Mills (1947)

 

Partager cet article

Commenter cet article