ActuNautique.com

Le Götheborg, parrain de l'Hermione, mis en vente, faute de moyens

Le Götheborg, réplique exacte d'un navire de commerce suédois de 1745, lancé en 2005 en Suède après 12 ans de travaux, et dont la construction a servi d'exemple à celle de l'Hermione française, vient d'être mis en vente par la fondation qui le gère, qui n'a plus les moyens de l'entretenir.

Le Götheborg, parrain de l'Hermione, mis en vente, faute de moyens

C'est sans doute un exemple à méditer pour l'Association française gérant l'Hermione, tant les similitudes sont grandes entre l'histoire de la réplique de la frégate de La Fayette, et celle de la réplique du Götheborg.

Ce n'est pas tous les jours que l'on découvre une petite annonce relative à la vente d'un 3 mâts du XVIIIème siècle !!

C'est pourtant le cas depuis le 26 mai, et l'annonce a trait à un bateau mythique en Europe du Nord : le Götheborg.

Le Götheborg est à la Suède, ce que l'Hermione est à la France : une histoire d'amour entre un peuple et un bateau, une réplique exacte d'un vieux gréement historique, construit par une levée de fonds réalisée auprès du grand public par une association,  la Svenska Ostindiska Companietpuis gérée par elle depuis lors.

La construction du Götheborg aura duré près de 12 ans, de 1993 à 2005 et son voyage inaugural a eu lieu vers la Chine, soit un périple de 612 jours de mer (!), le navire ayant servi de modèle à sa construction étant un navire de commerce de la Compagnie des Indes Orientales suédoises.

Une histoire débutée avec beaucoup d'entrain mais qui prend fin désormais, la fondation gérant le navire n'ayant plus les moyens de le faire, suite à la défection d'un mécène privé. Il faut dire que le budget annuel du navire s'élève à 1.3 million d'euros, couvert par les visiteurs, des fonds publics, différentes manifestations et le mécénat.

Un modèle économique très similaire à celui de l'Hermione, dont la réalisation a grandement bénéficié de l'expérience des Suédois, notamment pour la construction, l'élaboration du gréement et les essais en mer.

L'exemple du Götheborg est donc çà méditer pour l'Hermione, dont la situation financière est pour l'instant assurée, mais toujours fragile par nature. 

En attendant, le prix de vente du Götheborg n'a pas été dévoilé par la Svenska Ostindiska Companiet.

Partager cet article

Commenter cet article