ActuNautique.com

Prison ferme dans l'histoire des fausses factures à Princess Yachts

La justice britannique vient de rendre son verdict dans l'histoire des fausses factures du chantier Princess Yachts, délesté de 1 million de livres sterling par des cadres et sous-traitants indélicats.

Prison ferme dans l'histoire des fausses factures à Princess Yachts

Bien mal acquis ne profite jamais, sera sans doute la morale de l'histoire malheureuse qui aura couté près de 1 million de livres sterling, soit 1.273 million d'euros, au chantier britannique Princess Yachts, marque bien connue de l'univers du yachting.

C'est donc la prison ferme qui attendait finalement Glyn Thompson, Darren Tallon et Roger Truen, trio d'hommes d'affaires  qui sera parvenu à syphonner 1.3 million d'euros au chantier britannique Princess Yachts, entre octobre 2010 et août 2013, au nez et à la barbe de tous, en compagnie de Michael Honey et John Tinley.

Les prévenus ont en effet écopé de peines allant de 6 ans à 14 mois de prison, pour avoir mis en place un système complexe de fausses factures et de factures outrageusement gonflées, au détriment du chantier.

Glyn Thompson et Roger Truen écopent respectivement de 6 ans et 40 mois de prison, eux qui travaillaient pour Princess Yachts, le premier comme directeur industriel, et le second étant son adjoint.

Des saisies sur biens personnels seraient prévues dans le cadre de ces différentes condamnations.

Partager cet article

Commenter cet article