ActuNautique.com

Tara quitte Lorient ce samedi, pour le Pacifique

La goélette scientifique Tara va entreprendre la plus vaste étude jamais conduite sur le corail dans le Pacifique.

Tara quitte Lorient ce samedi, pour le Pacifique
Tara quitte Lorient ce samedi, pour le Pacifique

C'est en fin d'après midi que Tara quittera le port de Lorient, son port d'attache en Bretagne, en direction des Etats-Unis, puis du Canal de Panama, afin de gagner le Pacifique, son nouveau territoire de recherche.

Pendant 2 ans, les scientifiques présents à son bord vont collecter des échantillons de corail, afin de comprendre les raisons de la fragilité des récifs, et étudier leur adaptation aux changements climatiques.

Car si ces récifs ne couvrent qu'une infime partie de l'océan, ils concentrent près d'un tiers de la biodiversité marine !! Ils constituent donc un excellent baromètre de la bonne santé de l'univers marin.

Depuis quelques années, ces récifs montrent des signaux alarmants de détérioration, avec des coraux qui blanchissent puis meurent.

C'est afin de mieux comprendre les raisons et l'ampleur de ce phénomène que Tara organise cette mission scientifique exceptionnelle. Une mission scientifique coordonnée par le CNRS et le Centre Scientifique de Monaco, qui se déroulera tout au long d'un trajet de près de 100 000 kms, qui représentera des milliers de prélèvements, principalement concentrés sur 3 espèces en particulier, présentes sur 40 sites étudiés, envoyés à une vingtaine de laboratoires de par le monde.

Une mission à laquelle se sont associées de grands partenaires, à l'instar de la société Suzuki qui fournit les moteurs hors-bord des deux semi-rigides d'accompagnement et d'approche de Tara, ainsi que 4 véhicules à Lorient, à savoir deux Vitara et deux S-Cross.

Les premières publications scientifiques de cette mission devraient être publiées courant 2018, sachant que la base de données constituée par Tara sera en libre accès pour les chercheurs du monde entier.

Tara quitte Lorient ce samedi, pour le Pacifique

Partager cet article

Commenter cet article