ActuNautique.com

100 Drakkar 24 de Dufour Yachts en Chine, pour y accompagner le développement de la voile

Comment développer les ventes de voiliers dans un pays où la culture de la voile est absente ? En participant au développement de la pratique, et notamment dans les écoles de voile.

100 Drakkar 24 de Dufour Yachts en Chine, pour y accompagner le développement de la voile

Le Drakkar 24 est une unité un peu particulière dans la gamme du chantier rochelais, totalement en marge de ses voiliers habitables. Il vient de décrocher sa première grosse commande à l'export.

A priori, il n'y a pas grand chose en commun entre un voilier habitable de chez Dufour et le Drakkar 24, le petit daysailer lancé par le chantier l'an dernier, si ce n'est le mode de propulsion.

Et pourtant, ce modèle lancé pour tester le concept a de grandes ambitions, et déjà celle de faire connaître la marque dans les écoles de voile et les clubs, à l'instar de ce qui fit Bavaria en 2012 avec le B One, sans grand succès, faute de réseau de distribution notamment.

Cette interrogation vaut également pour Dufour, mais il semble que la stratégie du chantier se base sur la signature de gros contrats afin de pousser le modèle, à l'instar de la démarche conduite en Chine récemment.

Le distributeur Dufour local, la société Jetpon Group vient en effet de passer commande de 100 Drakkar 24, dans le but de développer l'activité des écoles de voile sur toute la côte, selon le principe que l'offre crée la demande.

L'échelonnement des livraisons est prévu sur un an.

Développé par Umberto Felci et Guido Colnaghi, 1er importateur de Dufour en Italie et fondateur d'une école de voile italienne équivalant aux Glénan français, le Dufour Drakkar 24 est un petit bateau d'ecole de voile et de regate qui permet de naviguer toutes voiles à poste, caractérisé par sa grande polyvalence, le confort de son cockpit, la facilité de déplacement à bord et de nombreux rangements. A noter qu'il peut être mâté par 2 personnes.

=> 70 autres articles sur Dufour

Partager cet article

Commenter cet article