ActuNautique.com

A Marseille, le vieux port remet les voiles, du 16 au 19 juin !

Après une année de disette, la treizième édition des Voiles du Vieux-Port a été lancée avec douceur, hier, lors d'une première journée plutôt calme pour les trente-deux bateaux d'exception venus croiser en rade phocéenne. 

Photo : Pierik Jeannoutot

Photo : Pierik Jeannoutot

Grande journée, comme le sont toutes en voile de tradition et, surtout, en ouverture, mais petit temps sous le ciel gris de la rade phocéenne hier, pour l'arrivée des participants !

Une météo de gueule de bois, comme un souvenir vaporeux de la victoire bleu-blanc-rouge de la veille au Vélodrome. Une flotte d'une bonne trentaine de bateaux (une dizaine de pré-inscrits n'ont pu rejoindre Marseille, victimes des conditions météo), parmi les plus éminents du patrimoine, guidée par Thistle, un côtre aurique à la fois le doyen (1890) et le plus petit (7m) du lot, ou encore le plus grand, Running Tide, un sloop bermudien de 18,20 mètres.

On y a remarqué, également, trois vainqueurs de la dernière édition, en 2014, avec le sloop Marconi en bois d'acajou Maria Giovanna II, le Q-Class américain Jour de Fête et le « 8 Metre Cruiser Racer » Sonda d'Eric Leprince. Du beau monde.

Du coup, pour cet apéro, un seul parcours lancé peu après midi en rade sud, avec l'île du Planier en ligne de mire. Et un retour réduit au Cap Caveau, sous un vent de sud-est faiblissant bien en dessous des prévisions. Les supporters de football auront vainement attendu le coup de tête de Griezmann sous la forme d'un souffle salvateur en fin de journée mais le miracle, hier, n'a pas eu lieu.

Le miracle, chez les voiliers de tradition, est plutôt contemplatif. Et parfois anachronique. Comme de croiser, sur le ponton, l'équipage du Matakiterani, sourire aux lèvres, attablé pour déguster une tasse de thé dans un service en porcelaine. Petit plaisir saisi parmi d'autres qui, mis bouts à bouts, relève d'un hédonisme affiché ou, tout du moins, d'une certaine philosophie de vie.

Classements (après une course) :

  • Groupe Epoque Marconi 2 : 1. Windhover (Olivier Poullain), 2. Sonda (Eric Leprince)...
  • Groupe Epoque Marconi 1 : 1. Irène VIII (Thomas Roche), 2. Nagaina (Nathalie Berthoz)...
  • Groupe Epoque Aurique 1 : 1. Nin (Yves Laurent), 2. Lulu (Denis Rebuffat)...
  • Groupe Classique Marconi 2 : 1. Maria-Giovanna II (Jean-Pierre Sauvan) ; 2. Oryx (Martin Chaufour)...
  • Groupe Classique Marconi 1 : 1. Kertios (Franck Bourriot), 2. Emeraude (Vittorio Cavazzana)...

Le Programme :

Vendredi 17 juin
8h30 – petit-déjeuner des équipages
9h30-18h – Ouverture du village au public
11h – Mise à disposition en mer (1 ou plusieurs courses)
18h – Animation Jazz
20h – Soirée des équipages (soirée privée sur invitation)

Samedi 18 juin
8h30 – petit-déjeuner des équipages
9h30-18h – Ouverture du village au public
Régates en vue départs 11h30 – 13h – 14h30
11h – Mise à disposition en mer (1 ou plusieurs courses)
18h – Animation Jazz

Dimanche 19 juin
8h30 – petit-déjeuner des équipages
9h30-17h – Ouverture du village au public
11h – Mise à disposition en mer (1 ou plusieurs courses)
17h30 – Remise des prix
18h – Animation Jazz

Partager cet article

Commenter cet article