ActuNautique.com

Les propriétaires de voiliers trop désinvoltes avec leur sécurité ?

Au terme d'une  enquête réalisée par B&G Navico, leader mondial de l'électronique de marine, auprès de 700 plaisanciers en Europe, il semble que les règles de base de la sécurité ne soient pas toujours respectées en début de saison nautique... 

Les propriétaires de voiliers trop désinvoltes avec leur sécurité ?

Voila une enquête dont les résultats ne feront pas plaisir à tous, mais qui a le mérite de rappeler des principes de base auxquels il ne faudrait pas déroger, avant de deshiverner son voilier...

La conclusion que les équipes de B&G tirent de cette étude paneuropéenne, est sans appel : les propriétaires de voiliers devraient s'assurer d'une meilleure préparation de leur bateau en début de saison.

Ainsi, selon cette étude, un peu plus d'un quart des propriétaires n'ont pas, ou peu fait de vérifications de leur électronique ou des équipement vitaux de sécurité de leur voilier après les longs mois d'hivernage amarrés ou désarmés. Si l'on transpose ce chiffre à la flotte française concernée, cela concernerait près de 26700 voiliers !!

26% des sondés auraient ainsi révélé ne s'être intéressés qu'à des tâches de deshivernage très basiques, voire, dans certains cas, n'auraient rien fait du tout avant de naviguer !!

Jonathon Putney, de chez B&G commente ce résultat avec un peu d'inquiétude pour ActuNautique.com : "Nous avons été alarmés du fait qu'un quart des propriétaires sondés n'avait que peu ou pas préparé leur bateau en ce début de saison avant de sortir naviguer en mer. Cette enquête n'apporte pas que des mauvaises nouvelles, puisque qu'une large majorité des navigateurs prennent la sécurité et la préparation du bateau très au sérieux. Mais ceux qui ne le font pas prennent un véritable risque de voir leur balade à la voile se transformer en désastre.”

Parmi les enseignements de cette enquête, le fait que bien que l’électronique marine soit l'une des clés pour accroître la sécurité en mer, 15% des propriétaires de voiliers ont rencontré des problèmes pour n'avoir pas testé leur installation électronique en début de saison. Parmi ces témoignages, des indications de vent ou de sondes erronées dues à une mauvaise calibration ou à de la saleté, ou encore des connections défectueuses liées à la corrosion ou à une installation de câbles inadéquate.

L'ensemble de ces incidents auraient pu être évités par une vérification sérieuse de présaison.

45% des personnes interrogées avouent en outre, n'avoir pas mis à jour le logiciel de leur système électronique, ce qui signifie que près de la moitié des propriétaires sondés ne bénéficient pas des nouveaux services et fonctionnalités de leur appareil.

Partager cet article

Commenter cet article

ph 16/06/2016 12:31

on naviguait y'a 30 ans sans electronique; ça le faisait largement sans mettre la sécurité en péril ...
le plaisancier d'aujourd'hui ne sait meme pas se servir d'une regle cras et ne connait pas les priorités
edifiant !

Tarao 04/08/2016 16:07

Vu la prolifération de tels articles, qui tendent à promouvoir le fait que la sécurité dépend uniquement de l'électronique, ce n'est pas tellement surprenant. Quand à moi, je vérifie à chaque saison l'état des lignes de mon loch à bateau et de ma sonde à main.