ActuNautique.com

Dutchcat Twelve, l'étrange catamaran motorboat néerlandais, plus fluvio que maritime

Le problème avec les bateaux annoncés fluvio-maritimes, à savoir présentés comme les champions de la polyvalence, est qu'ils sont généralement plus fluvio que maritimes, en particulier quand ils nous viennent de Hollande. N'est pas le Swift Trawler 30 de Bénéteau ou le Jeanneau NC 12 qui veut...

Dutchcat Twelve, l'étrange catamaran motorboat néerlandais, plus fluvio que maritime
Dutchcat Twelve, l'étrange catamaran motorboat néerlandais, plus fluvio que maritime
Dutchcat Twelve, l'étrange catamaran motorboat néerlandais, plus fluvio que maritime

Avec le Dutchcat Twelve, la société néerlandaise éponyme nous ressort un vieux design de vedette fluviale des années 80, élargi sur 2 coques, c'est à la mode, dont l'innovation ultime réside dans la possibilité d'opter pour une motorisation soit électrique, soit hybride ou soit diesel.

Le nautisme est l'occasion de découvrir tous les ans des nouveautés dont certaines laissent dubitatif.

A l'instar du Dutchcat Twelve, un motorboat catamaran de 12m de long, dont le profil hésite entre celui d'une caravane ou d'une vedette fluviale des années 80.

Si le style semble peu inspiré, il n'en permet pas moins de dégager le volume habitable d'un mobilehome, grâce à un cockpit arrière ramené à une taille liliputienne, ce au profit du carré.

Un carré flush avec le cockpit, qui de distingue par un poste de pilotage central avant, central à savoir consistant dans une simple console regroupant les commandes, la barre et l'écran, console derrière laquelle prend place le siège du skipper. Skipper ou conducteur, ne polémiquons pas, mais cette organisation laisse vraiment à penser que ce modèle est avant tout destiné à un usage dans les eaux intérieures, ce qui n'est pas un défaut en soi, bien au contraire.

La partie nuit du Dutchcat Twelve se regroupe pour sa part à l'avant de la bête, dans une sorte de rostre policé, situé à cheval entre les 2 coques. 

A tribord, la cabine des parents, avec un lit double et une salle de bain complète non privative, et à babord la cabine des enfants ou de qui vous voudrez, avec 2 lits simples et un cabinet de toilette regroupant un WC et un lavabo. Pour la douche, il faudra donc changer de coque !

Dénué de tout flybridge, contrairement à un Horizon 1100 de Le Boat, le Dutchcat Twelve propose des espaces extérieurs assez limités, entre un minuscule cockpit arrière abrité par la casquette de roof, et un cockpit avant consistant dans une banquette positionnée face à à l'horizon. 

Détail intéressant, le large vitrage donnant sur les 2 cabines avant, et situé au pied de cette banquette.

Question circulation à bord, le principe est clair : les passavants, réduits à leur plus simple expression afin de gagner du volume dans le carré, seront le cauchemard de tout le monde, tant en mer que sur un canal, particulièrement le matin, après la rosée... Un gros inconvénient donc, auquel le constructeur à remédié en imaginant un accès à l'avant depuis le carré, par une porte frontale, à l'instar  de ce qui existe sur une vedette bowrider. 

Côté motorisations enfin, le Dutchcat Twelve serait disponible en 4 versions : 1 100% électrique, 2 hybrides et une diesel. A vérifier lors de la présentation du bateau... tant les soit disant bateaux vendus comme hybrides, ont jusqu'à présent le plus souvent été motorisés avec de bon vieux diesels ! 

Synthèse - Avec ses 4.90m de large pour 3.35m de tirant d'air, le Dutchcat Twelve sera un gros bateau fluvial, très habitable, mais peu enclin... au transport des vélos de toute la famille et des autres accessoires bien utiles sur ce type d'unité, lors d'une croisière sur les canaux. Question navigation en mer, nous sommes plus dubitatifs. Dans tous les cas de figure, les adeptes des combi Volkswagen des années 70 ne seront pas dépaysés  par le look de la bête, et par son étonnant poste de pilotage, pardon, de conduite !! 

Partager cet article

Commenter cet article