ActuNautique.com

120 yachts classiques rentrent en lice aux Voiles de Saint-Tropez

Hier, le golfe de Saint Tropez a pu voir s'élancer 120 yachts classiques, moment unique de yachting et de voile !

120 yachts classiques rentrent en lice aux Voiles de Saint-Tropez
120 yachts classiques rentrent en lice aux Voiles de Saint-Tropez

L’installation d’un léger vent d’est a permis aux belles voiles classiques de parader à l’ombre de la Cité du Bailli, tandis que voiliers Modernes et géants Wally languissaient au large de Pampelonne.

Dès la mi-journée, chaque groupe en lice se voyait proposer à courts intervalles un départ, sur un parcours étudié pour leur offrir toutes les allures de navigation dans l’écrin éclaboussé de lumière du golfe. Du grand spectacle, mais aussi du sport de très haut niveau, tant les petits airs exigent des marins, plus qu’à toute autre condition, sens de l’anticipation, habilité aux réglages et subtilité à la barre.

Les caprices d'Eole

Hier, Eole s'était établi dans le golfe... et c'était donc l'endroit où naviguer !

Des procédures de départ ont ainsi pu être lancées sans coups férir dès la mi journée pour les 10 groupes en lice, et permettre le déroulement de la première manche du Trophée Rolex pour les « Grands Traditions ».

Dans un petit flux stabilisé à l’est, les jolis classiques Marconi et auriques ont cinglé vers le large dans une grande sarabande de virements de bords et de spectaculaires croisements, avant de se faire rattraper en bordure du golfe par le calme plat qui sévissait entre Cavalaire et Saint Raphael. Une réduction de parcours décidée à hauteur de la Sèche à Huile permettait néanmoins d’établir pour chaque classe un ordre de passage, tenant lieu d’arrivée.

Les Wally parvenaient eux aussi à valider une course sur un parcours construit rendu d’autant plus technique que le vent se faisait irrégulier en force comme en direction. Les voiliers Modernes auront en définitive été les moins gâtés de la journée. Après plusieurs tentatives infructueuses, la direction de course devait se rendre à l’évidence : sans la coopération un tant soit peu active d’Eole, pas de joute nautique aujourd’hui pour les cinq groupes IRC en compétition.

15 m JI ; Mariska encore et toujours !

Petit temps, départ en queue de flotte pour les 15 m JI, embouteillage aux marques de passage… Mariska s’est jouée de toutes les difficultés du jour pour inscrire sa première victoire de manche dans ces Voiles de Saint-Tropez déterminantes pour l’attribution du championnat annuel des 15 m JI.

Partager cet article

Commenter cet article