ActuNautique.com

C'est parti pour les Voiles de Saint-Tropez 2016 !

L'arrivée cet après-midi de 49 voiliers classiques dans le port varois, en provenance de Cannes, dans le cadre de la traditionnelle Coupe d’Automne du Yacht Club de France, marque comme à l'accoutumé le départ de l'édition 2016 des Voiles de Saint-Tropez ! 

C'est parti pour les Voiles de Saint-Tropez 2016 !

Une édition 2016 des Voiles de Saint-Tropez qui affiche complet, avec près de 300 voiliers inscrits, dont 120 classiques, et 16 Wally !

Dès demain lundi, ces 16 Wally seront d'ailleurs invités à régater sur leur propre rond, positionné au large de Pampelonne.

Stars parmi les stars, les quatre 15 m JI, voiliers auriques tous centenaires régateront également pour le gain de leur Trophée annuel, tandis que les dévoreurs d’océans que sont Rambler 88 ou Leopard défieront des unités tout aussi modernes et peut-être plus typés pour des parcours ultra techniques, au sein de l’un des 5 groupes IRC. A eux le sport, l’adrénaline de joutes à couteau tiré.

Arrivée remarquée pour Elena of London

La grande goélette construite en 2009 sur plan Herreshoff n’a laissé à personne le privilège d’entrer en tête des 49 voiliers classiques dans le golfe de Saint-Tropez, en provenance de Cannes.

Partie peu après 12 heures, la flotte a profité d’un léger flux d’est, d’environ 8 noeuds, pour glisser au portant vers Dramont et l’entrée du golfe. Sous un chaud soleil estival, les classiques ont fait le spectacle, toutes voiles dehors en route vers la tour du Portalet où était peu avant 16 heures, jugée l’arrivée.

Cambria et le « petit » et si véloce sloop bermudien Rowdy (Herreshoff 1916) complètent le podium en temps réel. Les voiliers classiques se soumettront demain aux formalités d’inscription et débuteront mardi leur semaine des Voiles.

Seuls parmi les Classiques, les quatre 15 m JI Mariska, Tuiga, Hispania et The lady Anne sont invités à régater dès demain lundi dans le cadre de leur Trophée annuel.

Etat des lieux pour les 4 15m JI

Mais qui pourra donc arrêter Mariska ? vainqueur à Puerto Sherry et San Remo, le 15 m JI Mariska (Fife 1908) arrive à Saint-Tropez pour enfoncer le clou de sa domination sans partage dans la course au Trophée annuel des 15 m JI. Tuiga (Fife 1909), en forme ascendante avec Pierre Casiraghi à la barre, devra toutefois combler les 7 points qui le séparent du leader suisse. Selon le nouveau règlement de la Classe, chaque régate compte désormais individuellement. Les Voiles de Saint-Tropez, par leur durée, ainsi que par la diversité du format de ses courses, avec les parcours de type bananes proposés lundi et jeudi, et des parcours côtiers le reste de la semaine, peuvent à l’évidence et jusqu’à la dernière course, bousculer la hiérarchie.

  • 1- Mariska 1-2(4)1-2-1-2-1 / 10 pts
  • 2- Tuiga 2-3-2(4) 1-3-4-2 / 17 pts
  • 3- Hispania (4)1-3-3-3-2-3-3 / 18 pts
  • 4- The Lady Anne 3(4)1-2-4-4-1- 4 / 19 pts

Pour rappel… Le premier des 15mJI construit est le plan Mylne (1907) Ma’oona et le dernier réalisé fut Isabel-Alexandra, un plan de Johan Anker (1913), le père du Dragon. Il n’y eu finalement que dix-neuf 15mJI mis à l’eau : Shinna (Fife 1908), Mariska (Fife 1908), Ostara (Mylne 1909), Vanity (Fife 1909), Tuiga (Fife 1909), Hispania (Fife 1909), Anémone II (Chevreux 1909), Encarnita (Guédon 1909), Jeano (Mylne 1910), Sophie-Elizabeth (Fife 1910), Paula II (Mylne 1910), Senta (Oertz 1911), The Lady Anne (Fife 1912), Istria (Nicholson 1912), Maudrey (Fife 1913), Paula III (Nicholson 1913), Pamela (Nicholson 1913).

Il ne reste plus en état à ce jour que Mariska, Tuiga, Hispania et The Lady Anne…

Les Wally superstars ! 

Avec 16 Wally dûment inscrits pour entamer dès demain une pleine semaine de régates, c’est un nouveau record de participation qu’enregistre cette édition 2016 des Voiles.

La présence au sein de cette flotte rien moins qu’exceptionnelle, du nouveau Wally Better Place, et ses 55 mètres de technologie, devrait rajouter encore à l’intérêt des courses au programme.

Des courses qui semblent, au regard de ses remarquables performances de la saison, promises à Magic Carpet Cubed, le Wally Cento vainqueur de la Giraglia, entend une nouvelle fois s’imposer quelles que soient les conditions de vent et de mer.

Il devra cependant compter avec un nouveau venu sur le circuit, et aux Voiles, le Wally Cento Galateia lancé l’année dernière et qui commence sa montée en puissance. Léger, expression des toutes dernières technologies en matière de maxi Yacht, Galateia porte la marque et l’expertise du cabinet Reichel Pugh.

2 Class J cette année aux Voiles

Deux grands J Class naviguent aux Voiles, Velsheda (Camper 1933) et Lionheart (Hoek/Stephens 2010). S’ils devaient initialement naviguer sur le rond des Wally, une décision de dernière minute les verse au sein du Groupe IRC A parmi les voiliers Modernes.

Partager cet article

Commenter cet article