ActuNautique.com

Après La Ciotat, le chantier Compositeworks s'implante à La Rochelle

Le chantier français spécialiste du refit de yachts et superyachts complète son implantation méditerranéenne de La Ciotat, d'une implantation située sur la façade atlantique, basée à La Rochelle. 

Le chantier Compositeworks à La Ciotat - photos : Compositeworks
Le chantier Compositeworks à La Ciotat - photos : Compositeworks

Le chantier Compositeworks à La Ciotat - photos : Compositeworks

Créée il y a 18 ans à La Ciotat, la société Compositeworks était initialement spécialisée dans la construction de voiliers de course, notamment ceux de la Volvo Ocean Race, et celui du Défi Français de la Coupe de l'America 2008, une activité prestigieuse certes, mais moins récurrente et rentable que l'entretien des yachts et superyachts qui représente désormais l'intégralité de son activité.

Il faut dire que le coût d'entretien annuel d'un bateau est d'environ 10% ce sa valeur neuve, ce qui dans le cas d'un yacht représente de coquets montants, en particulier pour les entretiens ayant lieu tous les 5 ans et qui peuvent s'élever à plusieurs millions d'euros.

Des opérations qui mobilisent de très nombreux corps de métiers, qu'il faut coordonner avec le capitaine du bateau, son propriétaire ou son représentant, et qui se réalisent obligatoirement en hiver, hors saison...

Avec 5000 yachts et superyachts de par le monde dont 65% navigant en Méditerranée, le potentiel de marché ne manque pas, qui a vu se développer de nouvelles offres en France ces dernières années, notamment le développement d'IMS 700 depuis 2 ans à Saint Mandrier.

Pour Compositeworks (110 salariés pour 45 millions d'euros de CA), l'implantation rochelaise est l'occasion de disposer d'un site complémentaire, à mi-chemin entre la Grande-Bretagne, l'Allemange et les Pays-Bas, où sont construits de très nombreux yachts et superyachts, et la Méditerranée où ils naviguent.

C'est aussi la possibilité de se rapprocher de chantiers de refit concurrents, notamment britanniques, afin de proposer une alternative qualitative aux armateurs et capitaines.

Pour La Rochelle, l'arrivée de Compositeworks est une bonne nouvelle qui ne fait que confirmer l'excellence du pôle nautique et maritime de l'agglomération, qui se complète désormais d'une activité qui devrait doper le tissu local des sous-traitants et fournisseurs.

Partager cet article

Commenter cet article