ActuNautique.com

Débuts en fanfare aux Voiles de Saint-Tropez, pour les Wally et 15m JI

Pour la toute première journée de régates de cette 18e édition des Voiles de Saint-Tropez, les trois plans d’eau dédiés aux Modernes (à la Nioulargue), aux Wally (à Pampelonne) et aux 15 m JI (dans le golfe), ont connu cette rare et si tropézienne combinaison de vent établi, de houle ordonnée et... de grand soleil !

Débuts en fanfare aux Voiles de Saint-Tropez, pour les Wally et 15m JI
Débuts en fanfare aux Voiles de Saint-Tropez, pour les Wally et 15m JI

Les équipiers sont ainsi entrés de plain pied dans leur semaine de régates, et les ténors des classes Modernes et des Wally, dans l’attente des débuts ce mardi des groupes Classiques, ont d’emblée affiché leurs ambitions, à l’image d’un impressionnant Rambler. 

Quatre gréements auriques sont venus cette année à nouveau mêler sous le Portalet leurs silhouettes si singulières aux gréements carbone des grands maxis, régatant dans le cadre de leur championnat propre, et donnant le ton.

15 m JI ; Mariska en grande forme...

Comme à l'accoutumé, les 15 mJI brûlent d’en découdre à Saint-Tropez ! Les Voiles constituent en effet le dernier acte de leur championnat annuel et les quatre plans Fife tiennent à courir le plus grand nombre de manches cette semaine.

Contrairement à l’usage où seuls les Modernes naviguent le lundi, Mariska (1908), Tuiga (1909), The Lady Anne (1912) et Hispania (1909) ont dès le début de la semaine investi le fond du golfe, où un parcours construit long de 1,2 mille leur était proposé.

Assorties d’un petit clapot, les deux manches dûment validées, ont vu les quatre protagonistes jouer chacun leurs partitions, sans arrière pensée de marquage ni de calcul. Les Britanniques de The Lady Anne se sont montrés très inspirés, en s’imposant de magistrale manière lors des deux courses du jour. Mariska, l’actuel leader du championnat annuel des 15 m JI a dû batailler ferme pour garder une place d’avantage sur son principal rival, le navire amiral du Yacht Club de Monaco Tuiga. Mission accomplie au terme de cette première journée, puisqu’avec ses deux places de deuxième, Mariska conforte son avantage sur le voilier monégasque. Les hommes de Christian Niels doivent désormais garder un oeil sur les Anglais de The Lady Anne à Richard Le May, en course pour une « remontada » des plus spectaculaire…

Wally, les Cento sauvent leur rating…

Les 16 grands Wally ont pour leur part débuté cette 18ème édition des Voiles de Saint-Tropez par un parcours côtier de 24 milles au large de Pampelonne extrêmement technique, construit en fonction du vent d’est nord est établi pour une douzaine de noeuds. Allant fraîchissant au moment du départ à la mi-journée, 14 nœuds et plus, le vent n’a ensuite eu de cesse de mollir, bouleversant les classements quand les unités les plus puissantes, à l’image du géant Better Place se voyaient au fil des milles privés de carburant vélique.

Les Cento Galateia et Magic Carpet Cubed sont cependant parvenus à sauver leur rating, conservant du vent un peu plus longtemps que les unités de 80 pieds, quelque peu pénalisés lorsque le vent va ainsi faiblissant au fil du parcours.

Modernes : mise en bouche

180 voiliers Modernes répartis au sein de 5 groupe IRC ont enfin pu goûter aux spécificités des plans d’eau Tropéziens, à l’occasion des parcours côtiers du jour.

Les grands IRC A et B ont régaté du côté de la Nioulargue sur un grand triangle de 19 milles, tandis que les plus « petits » voiliers IRC C, D et E bataillaient sur un parcours de 14 milles. C’est à la Tour du Portalet qu’était pour tous jugée l’arrivée.

Le vent d’est a permis une navigation tonique et de beaux engagements à chaque marque de passage. Se riant de la houle d’est, les grands maxis, dans le sillage de l’irrésistible Rambler, ont eu tôt fait de rallier l’arrivée, comptant sur l’affaissement du vent sur l’arrière de la course pour atténuer au classement général provisoire leur handicap de jauge.

 

Coupe d’Automne du Yacht Club de France

les vainqueurs en temps compensé

Groupe Aurique
1- Eva (Fife 1906)
2- Viola (Fife 1908)
3 Nin (Quernel 1913)

Groupe esprit de tradition
1- Pitch - Tofinou 9,50
2- Team42 - Tofinou 9,50
3-Minx - Tofinou 9,50

Groupe Classique
1- Maria Giovanna (Olin Stephens 1969)
2- Il Moro di venezia (Frers 1976)
3 Ikra (Boyd 1964)
Groupe Marconi +16,5 m
1- Rowdy (Herreshoff 1916)
2- Blitzen
3- Sevenseas of Porto (Crane 1935)

Partager cet article

Commenter cet article