ActuNautique.com

Michel Bussière, nouveau directeur qualité plaisance du Groupe Bénéteau

Le groupe français Bénéteau renforce son management industriel transversal, afin d'accompagner son développement international, en intégrant un profil issus de l'aéronautique et de la défense.

Michel Bussière, nouveau directeur qualité plaisance du Groupe Bénéteau

Dans une démarche de renforcement du management industriel, le Groupe Bénéteau a désigné le 1er juillet dernier, Michel Bussière en tant que Directeur Qualité Plaisance.

Dans ces fonctions, Michel Bussière est chargé de la conception et du management du système qualité du Groupe Bénéteau pour son activité bateaux, un système structuré autour de 3 axes principaux : la qualité des développements, la qualité des fournisseurs et la qualité de la production.

En parallèle à cette mission, Michel Bussière est également responsable des certifications des produits.

Avant de rejoindre le Groupe Bénéteau, Michel Bussière occupait depuis 4 ans le poste de Directeur Qualité et Coordination Transverse de la société Herakles du groupe Safran à Bordeaux. Il a ainsi notamment dirigé la politique de qualité et d’amélioration continue de la société, ainsi que la coordination industrielle en lien avec les investissements et les systèmes d’information mis en place.

Auparavant, il a occupé plusieurs fonctions au sein de Snecma Propulsion Solide durant 23 ans, en particulier en conception, production et conduite de projets. Il était dernièrement Directeur QSE, Progrès et Essais dans le domaine des composites thermostructuraux.

Michel Bussière a acquis une solide connaissance des matériaux composites au travers de sa longue expérience industrielle dans les secteurs militaire, espace et aéronautique en France. Diplômé de l’Ecole Nationale Supérieure de Mécanique et d’Aéronautique (ENSMA), il possède un Certificat supérieur de Spécialisation en Management économique (EM Lyon) et a conclu le Cycle d’Etudes Supérieures Défense & Aérospatial (CESDA – Sciences PO Bordeaux). Il parle français et anglais.

Partager cet article

Commenter cet article