ActuNautique.com

Seakart 335 - Retenez bien ce nom, il fait son entrée sur le marché, bien décidé à se faire remarquer

Xavier Lachkar et Patrice Liotier aux côté du Seakart 335
Xavier Lachkar et Patrice Liotier aux côté du Seakart 335
Xavier Lachkar et Patrice Liotier aux côté du Seakart 335
Xavier Lachkar et Patrice Liotier aux côté du Seakart 335
Xavier Lachkar et Patrice Liotier aux côté du Seakart 335
Xavier Lachkar et Patrice Liotier aux côté du Seakart 335
Xavier Lachkar et Patrice Liotier aux côté du Seakart 335

Xavier Lachkar et Patrice Liotier aux côté du Seakart 335

Au Yachting Festival de Cannes, ActuNautique a reçu Patrice Liotier, l’un des deux co-fondateurs de la société KGTEX, avec Xavier Lachkar, qui présentait pour la toute première fois le Seakart 335, un nouveau petit bolide des mers très prometteur !

Mix entre un scooter des mers et un bateau de loisir, ce petit semi-rigide est un vrai jet de 5 places ; de 3,5 mètres de long et 2 mètres de large. Une petite révolution.

Patrice Liautiey : "En effet c’est un concept que l’on a voulu être un mix, compromis sans compromis entre un jet et un petit semi-rigide. Il se met sur une remorque, efface les difficultés de la navigation ; il a l’avantage du jet sans en avoir les inconvénients, puisqu’il peut recevoir 5 adultes, dont 3 à l’arrière ; il se manoeuvre facilement au port, et se met sur un yacht sans contraintes."

Au niveau technique, le Seakart se décline en 2 motorisations, en 110 et 180cv.

Patrice Liautiey : "Nous avons souhaité offrir des performances sportives, tout en offrant un très haut niveau de sécurité. Le Seakart 335 est équipé d’un moteur jet Yamaha. L’option de base est de 110 chevaux pour 40 nœuds de vitesse de pointe, ou 180 chevaux pour une vitesse de plus de 100 km/h. Mais le Seakart reste très sûr, avec une tenue en mer impeccable grâce à sa coque en composite, ses flotteurs et sa grande largeur. Pour la version de 180cv, nous avons développé des options comme le frein, la marche arrière et l’accélération à potentiomètre, qui lui donne une sensibilité et une très bonne réactivité au niveau du passage des gaz ou du ralentissement. La commande moteur s'opère grâce à des palettes situées de part et d'autre du volant, pour plus de simplicité et une prise en main rapide".

Présenté cet été aux Issambres et en ce début de saison nautique à Cannes, l’accueil est déjà très favorable.

Patrice Liautiey : "L’accueil est très positif et séduit par sa capacité à proposer 5 places adultes, contrairement à un jet. Toute la famille peut monter à bord, et s'asseoir dans le sens de la navigation. Les femmes apprécient la sécurité, en particulier la stabilité et l'absence d'hélice, le fait que la bateau ne mouille pas. Le Seakart intéresse également les capitaines de yachts et superyachts, qui découvrent en lui une unité très polyvalente, entre jouet nautique et tender."

=> autres articles sur Seakart

Seakart 335 - Retenez bien ce nom, il fait son entrée sur le marché, bien décidé à se faire remarquer
Seakart 335 - Retenez bien ce nom, il fait son entrée sur le marché, bien décidé à se faire remarquer
Seakart 335 - Retenez bien ce nom, il fait son entrée sur le marché, bien décidé à se faire remarquer
Seakart 335 - Retenez bien ce nom, il fait son entrée sur le marché, bien décidé à se faire remarquer

Partager cet article

Commenter cet article