ActuNautique.com

De nouvelles règles pour féminiser la Volvo Ocean Race

Après la prouesse réalisée lors de la dernière édition de la Volvo Ocean Race par l'équipage 100% féminini du team suédois SCA, l'organisation de course a décidé d'édicter de nouvelles règles, et si les équipages 100% masculins pourront toujours participer, les teams seront incités à engager des régatières de haut niveau

De nouvelles règles pour féminiser la Volvo Ocean Race

Avec la Volvo Ocean Race, il semble que le monde de la course au large souhaite enfin vraiment s'ouvrir aux femmes.

Cette volonté d'une plus grande féminisation de cette course mythique s'il en est, n'est d'ailleurs que la première nouveauté d'une série de 10, qui seront annoncées dans les semaines à venir, de quoi faire monter le suspense et créer le buzz, alors que le départ du Vendée Globe approche à grands pas...

Le fait est que la Volvo Ocean Race vient d'annoncer le fait que les équipages 100% masculins seraient désormais limités à 7 équipiers, soit un de moins qu’en 2014-2015, tandis que les équipages mixtes pourraient accueillir plus de membres à leur bord.

De 7 à 11 équipiers à bord des VOR 65

Une mesure assez finement élaborée, loin des règles tatillonnes et punitives à la française, et qui débouchera sur des combinaisons d'équipages assez différentes : 7 hommes ; 7 hommes et 1 ou 2 femmes ; 7 femmes et 1 ou 2 hommes ; 5 hommes et 5 femmes ; 11 femmes.

Cette nouvelle règle sera valable dès la prochane éditions de la Volvo, qui s'élancera d'Alicante en octobre 2017 avec des escales prévues dans 11 villes du monde.

Autre nouveauté, les Teams engagés pourront changer la combinaison de l’équipage d’une étape à l’autre. Mais comme dans les précédentes éditions, ils devront avoir lors les courses In-Port, les mêmes équipiers que dans l’étape précédente ou suivante.

Seule exception : un team composé de 7 hommes pourra accueillir une femme en plus, lors de ces courses In-Port.

Courir à 7 sur un VOR 65 sera très difficile

Ian Walker, vainqueur de la Volvo Ocean Race 2014-15 et médaillé d’argent aux JO déclare à cette occasion sur ActuNautique Yachting Art : "Pour que les femmes courent au même niveau que les meilleurs marins du monde, il faut qu’elles s’entraînent et qu’elles régatent avec les meilleurs. Courir à 7 sur un Volvo Ocean 65 face à des équipes de 8 ou 9 sera très difficile. Cette nouvelle règle obligera quasiment les équipes à engager des femmes, ce qui créera une formidable plateforme d’apprentissage”.

L'exemple du Team SCA 2014-2015 montré en exemple

Cette évolution fait suite au succès de la campagne Team SCA de 2014-15 qui avait vu cet équipage 100% féminin terminer troisième du classement des courses In-Port et devenir le premier équipage féminin à remporter une étape en 25 ans, mais qui avait aussi vu plafonner leur performance générale au large, l’équipage ne pouvant pas, une fois en mer, tirer des enseignements de marins plus expérimentés.

Partager cet article

Commenter cet article