ActuNautique.com

Les élèves du Lycée Maritime d'Etel et Suzuki Marine motorisent... le Vendée Globe !!

Si les Imoca 60 qui prendront le départ du Vendée Globe, sont tous équipés d'un moteur inbord dont l'arbre d'hélice est plombé, pour éviter toute contestation possible quant à son utilisation, l'organisation de course bénéficie pour sa part de toute une flottille de bateaux à moteur, indispensables pour gérer le plan d'eau...

Les élèves du Lycée Maritime d'Etel et Suzuki Marine motorisent... le Vendée Globe !!
Les élèves du Lycée Maritime d'Etel et Suzuki Marine motorisent... le Vendée Globe !!
Les élèves du Lycée Maritime d'Etel et Suzuki Marine motorisent... le Vendée Globe !!

Partenaire du chantier vendéen Bénéteau, fournisseur de la flottille de bateaux du Vendée Globe destinée à véhiculer la presse et les VIP, le motoriste nippon vient de finaliser l'équipement de près de 22 bateaux en moteurs hors-bord, un challenge auquel ont participé des élèves du Lycée Maritime d'Etel.

Laurent Lépicier, responsable technique de Suzuki Marine France, nous en dit plus sur cette véritable opération commando, menée aux Sables d'Olonne !

"Suzuki Marine France a noué un partenariat avec le Lycée d'Etel, qui nous permet de réaliser les formations techniques de nos agents pour le secteur Ouest de la France, et au sein duquel nous formons les élèves dans le domaine des motorisations hors-bord. Dans le cadre de leurs études, ces élèves peuvent participer à des opérations spécifiques, notamment le montage de moteurs lors d'événements comme le Barracuda Tour et cette année le Vendée Globe. Bénéteau étant fournisseur officiel des bateaux de l'organisation de course, nous avons été chargés du montage des moteurs hors-bord de toute la flottille !

Cette flottille regroupe 12 Barracuda 8 et 10 Flyer 8.8, soit 22 bateaux ! Cette opération a nécessité près de 10 jours de travail, qui consistait à installer 2x150cv sur les Barracuda 8, et 2x250cv sur les Fyer 8.8, soit 44 moteurs à poser ! Les 10 élèves d'Etel et leurs 2 professeurs ont pris toute leur part à cette opération, pour l'installation et la mise en route des moteurs, les bateaux étant arrivés pré-rigging du chantier. Nous avons veillé à ce que chaque élève réalise un montage neuf complet, à savoir déballage du moteur, câblage, calibrage des commandes électriques, démarrage et essai en mer, sachant que chaque élève a tourné à chaque poste, par petits groupes de travail. 

Ce type d'expérience est très apprécié, qui permet de véritablement mettre le pied à l'étrier de jeunes. Cette démarche est importante pour Suzuki, et il ne faut jamais oublier que c'est la prochaine génération qui sera l'avenir du nautisme et de la plaisance".

Partager cet article

Commenter cet article