ActuNautique.com

Nautisme - des milliers d'emplois à créer, si l'Etat y met du sien et simplifie la donne

La filière du nautisme et de la plaisance recèle un potentiel de création d'emplois particulièrement important : encore faudrait-il que les pouvoirs publics en aient conscience ! 

Nautisme - des milliers d'emplois à créer, si l'Etat y met du sien et simplifie la donne
Nautisme - des milliers d'emplois à créer, si l'Etat y met du sien et simplifie la donne
Nautisme - des milliers d'emplois à créer, si l'Etat y met du sien et simplifie la donne
Nautisme - des milliers d'emplois à créer, si l'Etat y met du sien et simplifie la donne

S'il est un secteur apte à créer rapidement des emplois partout en France, c'est bien celui du nautisme et de la plaisance, tant dans les zones littorales que dans les zones d'eaux intérieures. Ce potentiel est malheureusement ignoré par les pouvoirs publics. Les professionnels de la filière demandent à l'Etat de s'associer à cette dynamique, dans un cadre interministériel de concertation et de décision.  

Le 12 octobre avait lieu à Paris, à la Maison de la Chimie, la 1ère Conférence Annuelle du Nautisme et de la Plaisance, à l'initiative de la CNP, confédération regroupant tous les acteurs de la filière, soit 23 fédérations et associations, représentant 9 millions de pratiquants, 90 000 licenciés sportifs, 50 000 salariés de 5000 entreprises, et 500 ports de plaisance, et de la FIN, la Fédération des Industries Nautiques !

Devant près de 300 participants venus de toute la France mais aussi d'Outre-Mer, différentes tables rondes organisées tout au long de la journée, ont permis de dresser le constat selon lequel la filière recelait un potentiel de créations d'emplois particulièrement important,  véritable enjeu de développement économique local, dont l'avantage étaient d'être répartis sur tout le territoire. Un constat dressé par des élus de terrain comme François Goulard, président du Conseil Départemental du Morbihan et Didier Codorniou, vice-président du Conseil Régional d'Occitanie.

En corollaire, les participants se sont retrouvés sur le fait que ce potentiel de développement économique n'était pas suffisamment compris et appuyé par les services de l'Etat, et qu'il était désormais indispensable que l’économie soit remise au cœur du développement durable que veut organiser la Stratégie Nationale Mer et Littoral.

Ainsi, pour Yves Lyon-Caen, président de la CNP et de la FIN, "il ne peut y avoir de développement durable sans développement".

Les débats qui ont eu lieu tout au long de la journée, et auxquels ont participé notamment, Arnaud Leroy, Député et Didier Mandelli, Sénateur, rapporteurs de la loi pour l’économie bleue, ont mis en lumière la nécessité de lever les freins considérables à l’essor des activités de nautisme et de plaisance, par un effort de simplification des textes, et des procédures consultatives, dont la « loi sur la croissance bleue » n’a fait qu’entamer le travail.

Cette 1ère Conférence Annuelle du Nautisme et de la Plaisance a témoigné de la mobilisation des acteurs régionaux et locaux aux côtés des acteurs privés, en faveur du développement de la plaisance et du nautisme, et ont estimé nécessaire que le gouvernement s’associe à cette dynamique, en proposant un cadre interministériel de concertation et de décision permettant à tous d’agir en convergence

Après le succès de cette première journée nationale, celle prévue l'an prochain sera consacrée à la mise en œuvre du plan de développement du secteur, auquel tous les acteurs sont conviés à contribuer au travers de la plateforme collaborative nauticlab.fr.

 

participez à Nauticlab

 

Partager cet article

Commenter cet article