ActuNautique.com

Rachat de Sealine par Hanse Group : 90 semi-remorques et... Noël tous les jours !

Il y a 3 ans, le constructeur allemand de bateaux de plaisance Hanse Group, N°1 allemand de la plaisance en terme de chiffre d'affaires, rachetait le chantier britannique Sealine, et décidait de rapatrier la production de ses modèles en Allemagne, afin d'optimiser le plan de chage de son chantier de Greifswald. L'étape logistique de cette opération durera 4 mois !

Le Dr. Jens Gerhardt, Ceo de Hanse Group - photo : N. Venance

Le Dr. Jens Gerhardt, Ceo de Hanse Group - photo : N. Venance

Le Dr. Jens Gerhardt, président de Hanse Group, se confie sur ActuNautique Yachting Art sur cette opération hors-normes, qui chaque jour réservait... son lot de surprises !

"Le rachat de Sealine, cela a effectivement représenté un véritable balai de 90 semi-remorques entre la Grande-Bretagne et l'Allemagne, pour le plus grand bonheur des compagnies de ferries ! Des camions qui étaient chargés des cargaisons les plus diverses, des moules de coque, du matériel marketing, de l'outillage, des ordinateurs !! Chaque fois que nous ouvrions les portes arrières de la remorque, c'était une nouvelle surprise !! Un petit Noël tous les jours, un système un peu cahotique, car nous ne savions pas exactement ce qui avait été chargé dans le camion qui venait d'arriver ! D'un point de vue bureau d'étude, nous avons récupéré les ordinateurs avec les plans et nomenclatures des modèles de la gamme, parfois complets, parfois incomplets... Un  grand moment !! Ce balai a duré pendant près de 4 mois, le temps de récupérer tout ce que nous avions repris de Sealine. C'était un peu cahotique comme je vous le disais, et la réorganisation a pris quelques mois, mais en 3 ans, nous sommes fiers d'être passés de 0 à 20 millions d'euros de chiffre d'affaires, pour une marque qui est désormais à l'équilibre, et de 0 à 67 unités, sachant que Sealine produisait 150 bateaux environ par an avant sa faillite. Sealine était une belle marque, d'ou notre reprise, et nous sommes fiers aujourd'hui de l'avoir remise dans le droit chemin, en investissant avant tout sur les produits et la qualité".

Partager cet article

Commenter cet article