ActuNautique.com

12e Assises de l'Economie de la Mer - La Filière Nautique reconnue et le dumping social dans le transport maritime dénoncé

Les 12e Assises de l'Economie de la Mer, qui avaient lieu cette année à La Rochelle et qui ont fermé leurs portes hier soir, ont vu pour la toute première fois, un président de la République faire le déplacement. Pas sûr qu'il y gagne des voix pour une éventuelle campagne électorale, mais la filière maritime y a assurément beaucoup gagné !

12e Assises de l'Economie de la Mer - La Filière Nautique reconnue et le dumping social dans le transport maritime dénoncé

Près de 1 530 acteurs du monde maritime ont répondu présents les 8 et 9 novembre pour participer aux 18 conférences et tables rondes des 12èmes Assises de l'Economie de la Mer, organisées par le groupe Ouest-France/Infomer en partenariat avec le Cluster Maritime français.

Pour la première fois un Président de la République avait fait le déplacement, qui a évoqué "l’ambition de la France pour le maritime" à travers un discours volontariste, annonçant d'ailleurs la reconnaissance du poids économique de la filière nautique, par la mise en place  d’un cadre de dialogue interministériel et annuel, entre les services de l'Etat et la filière.

François Hollande, Président de la république a déclaré sur ActuNautique : "La mer est notre avenir, c’est aussi notre patrimoine. Il faut se rassembler, se regrouper, faire un ensemble, une famille, une cohésion, c’est le sens de ma présence. La mer sera toujours là, elle est aussi ce que l’on peut donner aux générations futures. Nous devons faire de la France le premier port de l’Europe à l’horizon 2030".

Frédéric Moncany de Saint Aignan, Président du Cluster maritime français a appelé de ses voeux, la création d'une task force française : "Cette œuvre commune que nous, acteurs de l’économie maritime nous avons construite  depuis 10 ans que le Cluster existe, nous devons la doter d’une dimension nouvelle grâce à une alliance étroite et active entre les acteurs publics et les acteurs privés. J’appelle aujourd’hui solennellement à la mobilisation d’une véritable « task force » pour gagner la guerre économique qui se profile sur l'horizon marin, pour lever les freins, pour libérer les énergies et créer l’économie de demain. Ne nous leurrons pas. Nous avons rendez-vous avec l'histoire. Demain 9 milliards d'êtres humains vivront sur la planète. Or il nous faudra faire mieux avec moins de ressources et plus d'intelligence. Demain, la France peut devenir le leader européen pour la croissance bleue".

Jean-François Fountaine, Maire de La Rochelle a pour sa part déclaré : "Notre pays a des capacités formidables sur le plan industriel, je vois ici Bénéteau, Piriou, STX et tant d’autres qui ne demandent pas de subventions, mais que les efforts de recherche, de développement, de création soient encouragés par les collectivités locales. Il est important que nous ayons une construction navale et de plaisance de très grande qualité, pour être compétitif à l’échelle de la planète.  Et dans cet univers là, nous le sommes car la France est leader dans ces économies.
Outre l’élection de Donald Trump à la présidence des Etats-Unis, de nombreux sujets ont été traités par plus de cinquante intervenants au cours de ce rendez-vous annuel, comme l’essor fulgurant de la croisière, les problématiques portuaires, les enjeux maritimes du Brexit, la filière nautique, les énergies marines renouvelables, le shipping européen, les nouveaux navires de pêche, la place de la mer dans d’Education Nationale ou encore les nouveaux moyens de la Marine nationale".

Après deux jours de conférences, le lieu des 13è Assises a été révélé, qui auront lieu au Havre.

Partager cet article

Commenter cet article