ActuNautique.com

Près de 400 participants et 120 bateaux aux 3 sessions des Mercury Fishing Days 2016

L'année 2016 a vu les Mercury Fishing Days organisés par le motoriste américain évoluer fortement, avec 3 sessions contre deux l'an dernier, deux en mer et une en eaux intérieures, une grande nouveauté véritablement plébiscitée par les adeptes du sport fishing !

Près de 400 participants et 120 bateaux aux 3 sessions des Mercury Fishing Days 2016
Près de 400 participants et 120 bateaux aux 3 sessions des Mercury Fishing Days 2016
Près de 400 participants et 120 bateaux aux 3 sessions des Mercury Fishing Days 2016
Près de 400 participants et 120 bateaux aux 3 sessions des Mercury Fishing Days 2016
Près de 400 participants et 120 bateaux aux 3 sessions des Mercury Fishing Days 2016
Près de 400 participants et 120 bateaux aux 3 sessions des Mercury Fishing Days 2016

ActuNautique a rencontré Yann Diquerreau, responsable de la communication de Mercury Marine France, qui dresse un bilan des Mercury Fishing Days 2016, des Mercury Fishing Days qui pourraient réserver bien des surprises en 2017...

Yann Diquerreau, quel est le concept des Mercury Fishing Days ?

Yann Diquerreau - Les Mercury Fishing Days (MFD) sont organisés chaque année par Mercury Marine. Ils visent à promouvoir la pêche de loisirs en bateau sur le marché français, et à partager des moments privilégiés réservés aux propriétaires de moteurs Mercury. Précurseur dans le développement et la promotion de la pêche de loisirs, Mercury Marine, œuvre depuis des années auprès des adeptes de ce sport. Nous sommes notamment partenaires de la Fédération Française de Pêche Sportive (FFPS) et du Bassmaster, la compétition référence organisée aux Etats-Unis. Les MFD sont proposées à tous les propriétaires de bateaux équipés de moteurs Mercury ou Mariner. Ils permettent de manière conviviale, de pêcher, de découvrir de nouvelles techniques, de rencontrer les équipes Mercury et d’échanger avec des marques et entreprises prestigieuses dans le secteur de la pêche et du nautisme telles que MC Technologies, Navicom, Ultimate Fishing, Sun Way ou encore Attwood qui sont les partenaires historiques des MFD ainsi que Bass Boat Europe, Lund Europe, Instinct Bass Boat et Rod & Pod, entreprises qui commercialisent en France des bateaux conçus pour la pêche-loisirs en eau douce.

Quelques chiffres sur cette édition 2016 ?

Yann Diquerreau - En 2016, les Mercury Fishing Days ont représenté 3 journées organisées en 3 lieux différents, 400 participants, 120 bateaux de toutes marques notamment Quicksilver, Bénéteau, Jeanneau, Bayliner, Valiant, Zodiac..., motorisés de 6 à 2x300cv. Près de 12500cv réunis au total. 2016 a été un bon millésime en fait !

Jusqu'à présent, les Mercury Fishing Days s'organisaient autour de 2 journées, l'une en Méditerranée et l'autre en Atlantique. En 2016, ils se sont enrichis d'une troisième journée organisée en eaux intérieures ? Pourquoi cette troisième journée ?

Yann Diquerreau - Tout simplement parce que nous avons reçu d'innombrables demandes allant dans ce sens, tant de nos distributeurs, que par le biais des réseaux sociaux, Mercury Marine étant une marque très communautaire !! La pêche en eaux intérieures fédère des milliers de pratiquants, et Mercury y occupe une place de leader. Dans ce sens, le Mercury Fishing Day du lac de Garabit-Grandval s'est vite imposé à nous.

Yann Diquerreau, pouvez vous expliquer à nos lecteurs, le déroulé type d'une journée des MFD ?

Yann Diquerreau - Une journée type d'un Mercury Fishing Day est assez dense. Le matin, les participants sont invités à se rendre au « village MFD » ouvert à tout le monde, pour participer à des ateliers-découvertes et formations proposés par Mercury et ses partenaires. Accompagnées de leurs pro-staffeurs, les sociétés quimperloises MC technologies et Navicom ont ainsi présenté leurs dernières nouveautés Lowrance et Humminbird et aidé les plaisanciers à bien utiliser leur électronique embarquée afin de trouver les spots de pêche et les poissons toujours plus efficacement. Pour MC Technologies, c'était aussi l'occasion d'exposer la toute dernière génération de ses moteurs électriques MotorGuide Xi5. Ultimate Fishing, distributeur d’articles de pêche technique et haut de gamme basée à Belle-Ile, a beaucoup conseillé les pêcheurs sur les choix en matière de cannes, de moulinets ou de leurres, et sur les techniques utilisées par type et lieu de pêche.

Des leurres étaient d'ailleurs offerts à chaque participant !

Yann Diquerreau - Cette petite attention a beaucoup fait plaisir ! La marque Sun Way dont le siège est en Mayenne présentait de son côté sa nouvelle génération de remorques immergeables. Quant à Attwood Marine, leader mondial des équipements de bateaux de plaisance, les MDF étaient l'occasion de présenter un large choix d’accessoires nautiques et spécifiques pour la pêche, tels que des portes-cannes robustes ou ses dernières gammes de sièges, des produits d’entretien ainsi qu’une panoplie d’éclairage LED de navigation, de courtoisie et sous-marins.

Que dire en matière de moteurs, vous êtes motoristes, non ??

Yann Diquerreau - Les MFD sont riches d'enseignements pour nous, qui nous permettent d'écouter nos clients, de leur montrer nos toutes dernières nouveautés, d'écouter leurs suggestions, de nous imprégner de leurs besoins... A Garabit-Grandval, nous avons mis l'accent sur des tests d'hélices, notamment la nouvelle hélice 4 pales Mercury SpitFire qui permet une meilleure accélération sans perdre de la vitesse de pointe, et sur la 4 pales inox Mercury Bravo I qui convient aux bateaux rapides de type bass boat. Pas moins de 10 modèles d’hélices différents avec plusieurs tailles par modèle étaient disponibles pour permettre à chacun de trouver l’hélice adéquate. Les participants des MFD du Crouesty et de Carry-le-Rouet ont pu découvrir les dernières technologies lancées par Mercury ces derniers mois, notamment le Joystick Piloting, l’Active Trim, les écrans multifonctions VesselView 502 et 702, le boitier VesselLink et le système antivol TDS. Ces 3 événements nous ont permis de présenter le nouveau moteur Mercury F 115 Pro XS, développé pour les applications sportives, dont la pêche.

Si le matin d'un Mercury Fishing Day est technique, j'imagine que l'après-midi est pour sa part 100% pêche !

Yann Diquerreau - L’après-midi, les participants prennent part à une session de pêche après un briefing de l’organisation. Mercury fait la promotion de la pêche sportive, toujours dans un esprit de préservation de l’environnement. Les MFD 2016 ont été l'occasion de rencontrer, de partager, de faire du bateau et de pêcher avec des personnalités connues dans le secteur qu’ils soient compétiteurs, guides de pêche ou simplement leaders d’opinion telles que Mathieu Alexandre, Bénigne Ampaud, Nico Beaufrère, Robert Berlioux, Benjamin Biau, Jean-Marc Brison, Nicolas Cadiou, Lionel et Mayeul Chevalier, Mathieu Couradeau, Max Falco, Sylvain Giraud, Joan Guidolin, Samir Kerdjou, Claude Laisné, Frédéric Laupin, Kevin Maingault, David Menteur, Stéphane Poinçot ou Tristan et Laurent Poulain pour ne citer qu’eux.

Yann Diquerreau, comment se présentera l'édition 2017 des MFD ?

Yann Diquerreau - Elle devrait surprendre et se développer encore, mais je ne peux toutefois rien vous révéler...

Près de 400 participants et 120 bateaux aux 3 sessions des Mercury Fishing Days 2016
Près de 400 participants et 120 bateaux aux 3 sessions des Mercury Fishing Days 2016
Près de 400 participants et 120 bateaux aux 3 sessions des Mercury Fishing Days 2016

Partager cet article

Commenter cet article