ActuNautique.com

Vendée Globe - Bertrand de Broc, contraint de se dérouter, va t-il abandonner ?

Suite à un choc au large du Portugal, des vibrations à bord du monocoque MACSF entrainent un bruit qui devient insupportable.

Vendée Globe - Bertrand de Broc, contraint de se dérouter, va t-il abandonner ?

Depuis quelques jours déjà, le skipper Bertrand de Broc entendait un bruit assez assourdissant.

A l'origine de ce bruit, un choc au large du Portugal.

Les chocs étant très fréquents lors d'une course, Bertrand de Broc n'y a pas prêté spécialement attention dans un premier temps. Mais le bruit s'est amplifié au fur et à mesure que les milles défilaient, jusqu'à en devenir insupportable quand le bateau dépasse 14 nœuds.

Bertrand de Broc a pris la décision ce soir de se dérouter vers Fernando de Noronha pour faire un état des lieux du bateau et tenter de comprendre les raisons de ce bruit. Plusieurs pistes sont en cours d'études avec Marc Guillemot, team Manager MACSF, pour identifier son origine.

Un check complet doit être effectué sur le bateau, notamment sa coque, sa quille et ses safrans. Pour cela, Bertrand envisage une halte sans mouillage sous le vent de Fernando de Noronha, pour faire une inspection en plongée.

Bernard de Broc commente cette situation sur ActuNautique.com : "A bord d'un IMOCA, il y a toujours beaucoup de bruit cela fait partie de notre quotidien. Il y a les bruits connus, voire rassurants et ceux qui doivent donner l''alerte. Je ne mets pas de casque anti-bruit lorsque je navigue pour pouvoir les entendre et les reconnaitre. Sur le long terme lorsqu'il y a un problème ceux-ci peuvent devenir insupportables."

Partager cet article

Commenter cet article