ActuNautique.com

Vendée Globe - Tanguy de Lamotte abandonne et ramène son Imoca 60 aux Sables d'Olonne

Suite à la casse du haut du mât de son Imoca 60 Initiatives-Cœur survenue samedi à 16h15 à environ 150 milles au nord des îles du Cap Vert, Tanguy de Lamotte a pris la décision de s’abriter à Mindelo (île de Sao Vincente) où il est arrivé hier après-midi.

Tanguy de Lamotte, obligé d'abandonner dans le Vendée Globe 2016-2017

Tanguy de Lamotte, obligé d'abandonner dans le Vendée Globe 2016-2017

Après une manœuvre de mouillage délicate, il a entrepris une longue ascension au mât pour constater l’étendue des dégâts et pour effectuer une éventuelle réparation.

Une fois en haut de son mât Tanguy n’a pu que constater ce qu’il redoutait, comme il le confie sur ActuNautique : "Il est très abimé, bien plus que ce que l’on pensait. Lorsque la tête de mât s’est arrachée, les drisses ont découpé le mât de part et d’autre, le mât peut donc à tout moment s’ouvrir comme un poireau".

Une constatation confirmée par l’équipe à terre du skipper français, qui a reçu les clichés du mât amputé.

Rappelons que le Vendée Globe consiste à aller en solitaire et sans assistance, naviguer dans les mers les plus dangereuses du monde. Y aller avec un mât affaibli serait un manque de bon sens marin, avec le risque de se mettre en danger, ainsi que ceux qui pourraient être amenés à lui porter assistance.

"Je n’abandonne pas. L’avarie est trop grave pour envisager de continuer le tour du monde, mais elle me permet tout de même de ramener mon bateau à bon port" nous déclarait Tanguy de Lamotte après son avarie. Il n’a reçu aucune assistance, n’a pas posé le pied à terre et n’a donc pas enfreint le règlement.

Il lui tient désormais à coeur de rentrer aux Sables d’Olonne dans le respect de l’esprit de cette course fabuleuse.

"Je ramène mon bateau en course aux Sables d’Olonne, sans avoir fait le tour de l’Atlantique mais en continuant mon combat pour Mécénat Chirurgie Cardiaque. » Des jours en mer qui vont sans doute aussi lui permettre de digérer cette décision. Décision qui aurait certainement été différente si l’incident s’était produit plus loin sur le parcours. « C’est comme ça, il faut l’accepter. J’estime que j’ai déjà eu beaucoup de chance, le mât aurait pu se briser entièrement et me blesser."

Sur ce voyage retour, Tanguy continuera de partager sa vie en mer. Le compteur continuera de tourner, à chaque nouveau fan de la page Facebook Initiatives-Coeur, les sponsors-mécènes du bateau (Initiatives et K-LINE) verseront ainsi 2€ à Mécénat Chirurgie Cardiaque avec comme objectif de sauver 30 enfants.

Partager cet article

Commenter cet article