ActuNautique.com

Après démâtage, Kojiro Shiraishi renonce au Vendée Globe

Au milieu de la nuit, l'espar de Spirit of Yukoh s'est brisé, juste au-dessus du deuxième étage de barres de flèche. Une avarie impossible à réparer, qui a poussé le skipper nippon à l'abandon.

Après démâtage, Kojiro Shiraishi renonce au Vendée Globe

Cette nuit, à 03h40, heure de Paris, Kojiro Shiraishi, skipper du bateau Spirit of Yukoh, a contacté son équipe à terre pour l'informer d'une avarie survenue sur le mât de son monocoque Spirit of Yukoh.

Alors que son Imoca 60 naviguait dans un vent d'environ 20 noeuds, Kojiro Shiraishi, alors à l'intérieur du bateau, a entendu le mât se casser.

Kojiro est depuis monté dans le mât pour pouvoir extraire la partie cassée et la désolidariser du gréement. L'opération a été réussie avec succès.

Kojiro et son équipe à terre ont constaté qu'il était impossible de réparer le mât et annoncé officiellement à la direction de course, ce dimanche matin à 08h30, qu'il abandonnait la course.

Kojiro Shiraishi a déclaré sur ActuNautique.com : "03h30 UTC, j'ai entendu le bruit de mon mât cassé. Je suis vite allé voir dehors pour m'apercevoir que le mât s'était cassé au niveau de la deuxième barre de flèche. J'ai pu monter dans le mât pour désolidariser la partie cassée du gréement. Je ne suis pas blessé, je n'ai pas besoin d'assistance, et je fais route vers Cape Town. Je tiens à m'excuser auprès de toutes les personnes qui m'ont suivi et encouragé jusque-là et merci à tous mes sponsors de m'avoir accompagné dans cette belle aventure".

Partager cet article

Commenter cet article