ActuNautique.com

Vendée Globe - A 34 milles derrière Le Cléac'h, Alex Thomson peut-il encore espérer gagner ?

Il ne reste plus que 390 milles à parcourir aux 2 leaders du Vendée Globe avant d'atteindre Les Sables d'Olonne. Alex Thomson, à 34 milles derrière son compétiteur (à 15h00), peut-il encore espérer pouvoir gagner ?

Vendée Globe - A 34 milles derrière Le Cléac'h, Alex Thomson peut-il encore espérer gagner ?
Vendée Globe - A 34 milles derrière Le Cléac'h, Alex Thomson peut-il encore espérer gagner ?

Avec 98% de la course accomplie, Alex Thomson est toujours en compétition contre son adversaire français dans cette bataille pour la première place en naviguant actuellement à une vitesse de 11 noeuds.

Le duo de tête, en rivalité depuis quasiment le début de la course, se trouve désormais dans des vents plus légers, après un week-end très rapide qui a permis à Thomson de battre le record du monde de distance en 24h00, en ayant navigué 536,81 milles !
 
Ellen MacArthur, qui a concouru cette éreintante course et a terminé deuxième dans l'édition 2001 du Vendee Globe, commente le record de son compatriote sur ActuNautique : "Félicitations pour le record de 24 heures. C'est un véritable exploit compte tenu de l'arrivée proche et des dernières heures particulièrement difficiles... Je me souviens à quel point c'était intense ; les derniers jours sont vraiment stressants. Tout peut arriver et ce jusqu'à la fin. Le plus important est de rentrer sain et sauf avec le bateau ! " 

Si Thomson remportait l'édition de cette année, il serait le premier Britannique à décrocher la victoire dans ce défi éreintant, une course qui, à ce jour, n'a été remportée que par des concurrents français.

Pas sûr toutefois !

L'arrivée des deux concurrents est en effet prévue demain matin, entre 8h00 et 12H00, et tout dépendra désormais du dernier virement de bord et... de la chance ! 

Car selon la direction de course, c'est actuellement le Français le plus rapide (11 noeuds contre 10), ce dernier se montrant très prudent, comme il l'a expliqué lors de la dernière vacation : "La situation n’est pas facile depuis un petit moment. Pour l’instant, je tiens tête à Alex. Les dernières 24 heures seront compliquées. Il faudra faire attention car on croise beaucoup de dangers. Il y a du trafic maritime, on croise des pêcheurs et des cargos depuis hier. On va passer au large de la pointe Bretagne cette nuit, puis on va longer la Bretagne Sud. Il faudra être prudent et ne pas faire de bêtises".

Partager cet article

Commenter cet article