ActuNautique.com

Vendée Globe - arrivée aux Sables d'Olonne prévue jeudi pour Le Cléac'h et Thomson

Le dénouement approche pour les deux leaders du 8e Vendée Globe, attendus jeudi dans le port des Sables d'Olonne !

Vendée Globe - arrivée aux Sables d'Olonne prévue jeudi pour Le Cléac'h et Thomson

Jusqu'au bout, les deux leaders du Vendée Globe vont devoir batailler, Le Cléac'h juste devant Thomson ne devant pas baisser la garde !

Le dénouement est proche pour les leaders : dans quatre jours, Armel Le Cléac'h et Alex Thomson auront amarré leurs bateaux au ponton du Vendée Globe à Port Olona. Ils vont d'ici-là faire face à des conditions aussi variées que compliquées. La route jusqu'aux Sables d'Olonne est en effet semée d'embûches et loin d'être rectiligne.

Une 3e place incertaine !

La lutte pour le podium quant à elle fait également rage car même s'il accuse 500 milles de retard sur Jérémie Beyou, Jean-Pierre Dick croit encore en ses chances d'empocher la 3e place.

Jean-Pierre devra également contenir les inénarrables et inséparables Yann Eliès et Jean Le Cam.

Fabrice Amedeo emmène de son côté un groupe de quatre en approche du cap Horn et composé d'Arnaud Boissières, Alan Roura et Rich Wilson. Gros temps en perspective pour ces quatre marins ! Pour les quatre autres concurrents encore dans le Pacifique, la route vers le Horn est longue mais les conditions sont favorables…

Duel sans pitié entre les deux premiers

Armel Le Cléac'h (Banque Populaire VIII) et Alex Thomson (Hugo Boss) batailleront sans pitié d'ici jeudi, qui devront faire face à des conditions très diverses. Après s'être extirpés de la zone de vents calmes dans laquelle ils se trouvent, les deux hommes de tête vont dès demain affronter des conditions musclées et hivernales dans un bon flux de Sud.

Dans cette perspective, Armel et Alex ont fait le tour de leurs bateaux, mis leurs affaires en ordre. Ils devront faire attention à la casse et Thomson pourra s'appuyer sur le foil qui lui reste puisque la navigation se fera tribord amures. Or le Britannique a prouvé à maintes reprises dans ce Vendée Globe qu'il est particulièrement à l'aise dans le gros temps. Ca va aller vite ! Et juste avant l'arrivée, les deux leaders auront une dorsale (zone de vent faible) à traverser et le final se fera au près, tribord amures cette fois.

Partager cet article

Commenter cet article