ActuNautique.com

Verbatim Vendée Globe - Les tous premiers mots d'Armel le Cléac'h, vainqueur du 8e Vendée Globe, sur Banque Populaire VIII

Verbatim Vendée Globe - Les tous premiers mots d'Armel le Cléac'h, vainqueur du 8e Vendée Globe, sur Banque Populaire VIII

"Ca va mais je suis fatigué parce que les derniers jours n’ont pas été de tout repos et qu’il fait très froid depuis ce matin…La pression commence à redescendre depuis quelques heures et ça fait du bien !

Je réalise que j’ai fait quelque chose d’énorme…ma remontée du chenal c’est sûr que ça sera très différent d’il y a quatre ans ! Je sais qu’il y aura énormément d’émotion et je vais partager ce moment avec toute mon équipe.

C’est mon troisième Vendée Globe, c’est celui-là que je voulais absolument aller chercher… Alex Thomson a été un adversaire redoutable.

Dans le pacifique j’étais en phase avec la météo, je me sentais très bien. J’ai un hook de drisse qui a cassé et cela m’a empêché d’utiliser une voile dans le pacifique, après j’ai eu un peu peur que les autres hooks cassent aussi.

Je pensais avoir fait le trou au Cap Horn mais tout a été contre moi, l’anticyclone dans l’Atlantique sud qui m’a barré la route, après le Pot au noir m’a été défavorable, ensuite dans la zone de transition de la dépression au large des Canaries c’était le bordel, à chaque fois tout était pour lui et rien pour moi, nerveusement c’était dur à vivre parce qu’il revenait à chaque fois ! Je n’avais pas le choix et je m’immisçais vraiment dans les éléments. En ayant passé le cap Horn avec 800 milles d’avance, je ne pensais pas avoir ce scénario pendant un mois, ni cette pression jusqu’au bout".

Partager cet article

Commenter cet article