ActuNautique.com

Avec 60 brevets en 2016, Mercury Marine et Brunswick accélèrent sur l'innovation

Le groupe Brunswick et sa filiale Mercury Marine ont annoncé avoir atteint un nombre record de brevets pour l'année 2016, conséquence d'un important effort en recherche et développement.

La carène en M des Bayliner Element renforce la stabilité au mouillage. Une caractéristique brevetée...

La carène en M des Bayliner Element renforce la stabilité au mouillage. Une caractéristique brevetée...

Brunswick obtient 73 brevets pour l'année 2016, dont 60 pour sa filiale de motorisation marine. Le nombre de brevets a donc plus que doublé depuis 2015 (34). Cela représente une des années les plus prolifiques pour le groupe créé il y a 175 ans.

Brunswick a en effet consacré 139 millions de dollars à ses programmes de recherche et développement (R&D) pour l'année 2016. Un effort important, donc, soutenu à un rythme régulier ces dernières années et qui a nécessité 3 % du montant annuel des ventes !

Dans un communiqué adressé aux investisseurs du groupe, le vice-président de Brunswick et responsable de la technologie David Foulkes se félicite de ces résultats : "Afin de renforcer notre leadership sur le marché, nous maintenons un intense effort de R&D qui se traduit pas des innovations dans les fonctionnalités et la simplicité d'usage. L'obtention des brevets déposés est l'aboutissement d'un d'un excellent travail d'équipe qui renforce notre position sur le marché." 

Le motoriste Mercury Marine a ainsi obtenu 11 brevets dans le domaine de la gestion des émissions gazeuses et des échappements, via notamment une collaboration avec Attwood, pour améliorer les méthodes de réduction des émissions gazeuses des moteurs marins.

La société a également obtenu 12 brevets pour les systèmes de contrôle, avec notamment des solutions de motorisation améliorant le déplacement latéral du bateau, d'autres innovations portant sur le système de joysticks et les écrans. 7 brevets ont été attribués pour l'entretien des moteurs. Il s'agit entre autres de faciliter le montage des moteurs et l'accessibilité aux pièces par un capot plus adapté.

6 brevets sont consacrés à l'amélioration du confort des passagers, consistant en la limitation du bruit et des vibrations du moteur ou autorisant une gestion plus souple de l'engrenage, permettant une navigation plus douce.

Les chantiers navals Bayliner et Sea Ray, également membres du groupe Brunswick ne sont pas en reste.

Bayliner a ainsi protégé une forme de carène de ses fameux Element (en photo ci-dessus), assurant plus de stabilité à la manière de multicoques, et Sea Ray l'assise positionnée à l'arrière de son modèle SLX.

Partager cet article

Commenter cet article