ActuNautique.com

Bayliner VR5 Cuddy hors-bord ou inbord - lequel choisir ?

Le constructeur américain Bayliner, filiale du géant américain Brunswick, propose 2 versions de son VR5 Cuddy : avec moteur hors-bord, ou avec moteur inbord Z-Drive. ActuNautique a cherché à en savoir plus sur les avantages de chacune des deux versions ! 

Bayliner VR5 Cuddy hors-bord ou inbord - lequel choisir ?
Bayliner VR5 Cuddy hors-bord ou inbord - lequel choisir ?

En quelques année, le chantier américain Bayliner a totalement européanisé sa gamme de bateaux à moteur, tout d'abord en passant à des cockpits auto-videurs et depuis cette année en déclinant ses bowriders et cuddy en motorisations hors-bord. Un pari gagnant !

Ainsi, la nouvelle année nautique est-elle l'occasion de découvrir le Bayliner VR5 Cuddy, remplaçant le Bayliner 642 Cuddy, une petite vedette pontée à cabine avant de 6m de long, transportable, désormais disponible en déclinaisons hors-bord et inbord.

En bref, une carène et un plan de pont, et le choix du moteur correspondant le plus au programme de navigation du plaisancier !

Quels sont les avantages de chacune des deux versions ? Découvrons-le dès à présent...

Déplacement à bord : égalité HB-IB

Afin de disposer de 2 motorisations pourant fort distinctes, le chantier a eu l'idée lumineuse de fixer le moteur hors-bord - un Mercury en l'occurrence, groupe Brunswick oblige - à l'arrière de la plage de bain rapportée, garantissant un passage devant le moteur assez étonnant et facilitant grandement les déplacements à bord au mouillage !

Si ce n'était la présence du gros Mercury à l'arrière de la version HB, les déplacements sont identiques sur les deux modèles et l'accès à l'eau (ou au ponton) très aisé ! De la belle ouvrage.

Volume de rangements - Avantage HB

Faire sortir un gros bloc Mercruiser de sa cale, pour le remplacer par un gros moteur hors-bord collé à l'arrière de la plage de bain a une conséquence logique : libérer un énorme volume de rangement sous le bain de soleil arrière du Bayliner VR5 Cuddy ! Il n'y a pas photo et au quotidien, cet espace s'avère très utile afin de stocker tout le bazar que l'on peut avoir sur un bateau, et qui pour une fois n'ira pas traîner dans la cabine avant !

Fiscalité : avantage hors-bord !

En motorisation hors-bord, le VR5 Cuddy est proposé en 115 ou 150cv ; en inbord en Mercruiser 135 ou 200cv. 

Mesurant moins de 7m de long - merci à la plateforme arrière rapportée ! - le Bayliner VR5 Cuddy en motorisations HB 115 et 150cv ecghappe aux droits de francisation annuels. En IB aussi, mais seulement si l'on opte pour le 135cv. Le 200cv faisant 25cv fiscaux, lui n'y échappe pas. Avantage net aux motoirisations hors-bord donc pour éviter le percepteur !

Equilibre général : avantage IB

Avec un moteur inbord, le gros avantage dont on bénéficie est un centre de gravité logiquement situé plus bas que celui d'un hors-bord, qui, même s'il est intrinséquement moins lourd, est nettement plus haut sur l'eau.

Un bateau inbord aura une tendance à légèrement moins tanguer et à virer un peu plus court. 

Prix d'achat et entretien : avantage HB

Question achat et entretien, il n'y a pas photo : la version HB est plus accessible sur ces deux postes que la version IN équivalente. Deux points qui expliquent le déclin des motorisations IB en Amérique du Nord et en Europe, au profit du hors-bord. le Bayliner VR5 Cuddy n'échapppe pas à la règle

Design : égalité

Les vedette inbord se sont toujours caractérisées par la grande finesse de leur design, directement issu des canots automobiles d'antan. Les bateaux hors-bord séduisent pour leur part, par un aspect sportif assumé, les dernières évolutions vers des moteurs hors-bord aux couleurs claires, ayant affiné leur intégration aux bateaux.

Tout est donc question de.... goût donc dans ce domaine, et nous vons invitons d'ailleurs à donner votre avis, en postant un commentaire ci-dessous :-) !!

Synthèse - en adaptant ses gammes Bowrider Cuddy à des motorisations hors-bord, le chantier américain Bayliner élargit notablement son potentiel de marché, avec des modèles bien nés, et plus accessible financièrement à l'achat et à l'entretien que leurs versions inbord équivalentes. Un pari malin !

Bayliner VR5 Cuddy hors-bord ou inbord - lequel choisir ?
Bayliner VR5 Cuddy hors-bord ou inbord - lequel choisir ?

Partager cet article

Commenter cet article