ActuNautique.com

Fin de Vendée Globe sous voile d'avant, pour Eric Bellion

Cette fin de Vendée Globe est interminable pour Éric Bellion alors qu’il n’est plus qu’à 280 milles des Sables d’Olonne.

COMMEUNSEULHOMME sous sa configuration de voile actuelle. La voile d'avant (J3) est d'une surface de 45m². (photomontage).

COMMEUNSEULHOMME sous sa configuration de voile actuelle. La voile d'avant (J3) est d'une surface de 45m². (photomontage).

Sin Imloca 60, COMMEUNSEULHOMME évolue le long des côtes espagnoles, contraint de tirer des bords dans un vent de face, e raison d’un problème de drisse !!

Sa Grand Voile est toujours affalée et cette absence est triplement pénalisante. En toute logique, c’est d’abord la vitesse du bateau qui est impactée mais c’est aussi la route qui se rallonge.

En effet, COMMEUNSEULHOMME évolue au près et, sans Grand Voile, le bateau remonte très mal au vent. Dans le jargon, il fait ce que l’on appelle des « bords carrés », le tout dans une mer formée, forcément désagréable.

La troisième conséquence concerne l’énergie à bord et est peut-être la plus sérieuse. En effet, Eric Bellion est privé de moteur depuis plus d’une semaine et ne compte que sur ses deux hydro-générateurs pour produire l’énergie du bord. Comme le bateau avance à vitesse réduite, ces deux turbines immergées ne produisent plus les précieux ampères nécessaires à alimenter le bord et notamment le pilote automatique.

Éric Bellion est plus que jamais en restriction d’énergie et a éteint la plupart de appareils (téléphone, antennes, …) pour faire durer la charge le plus longtemps possible.

C’est donc un tableau assez sombre qui se dessine pour le premier bizuth de ce Vendée Globe mais tout laisse penser que la situation peut s’améliorer dans les prochaines heures. Le vent doit en effet tourner au sud et permettre à COMMEUNSEULHOMME de faire cap vers les Sables d’Olonne. Cette « adonnante » permettra d’allonger la foulée et de recharger les batteries. Le vent va par ailleurs décroitre demain matin ce qui pourrait permettre au skipper de faire une nouvelle tentative pour hisser sa Grand Voile.

Selon toute logique, le skipper français devrait franchir la ligne dans la nuit de lundi à mardi.  

Partager cet article

Commenter cet article