ActuNautique.com

Golden Globe Race 2018 - le tour du monde à la voile, à l'ancienne, est de retour !

Depuis ces 20 dernières années, les courses au large, transats et autres tour du monde à la voile ont basculé dans la haute technologie, aidés en cela par l'avènement d'outils de communication qui ont permis d'optimiser les choix des routes opérés par les skippers. En 2018, la Golden Globe Race se fixe comme principe de réhabiliter la nav' à l'ancienne ! Un sérieux challenge, pour bien des navigateurs, réduits au sextant et au compas !! 

Golden Globe Race 2018 - le tour du monde à la voile, à l'ancienne, est de retour !

C'est en 1968 que débute l'histoire de la Gloden Globe Race, avec 9 marins un peu fous pour se lancer dans un tour du monde à la voile, en solitaire, et sans escale ! Le 14 juin 2018, soit 50 ans plus tard, cette course mythique va renaître, pour un départ prévu de Falmouth, en Grande-Bretagne, basée sur le même concept qu'alors !

La Golden Globe Challenge est une course mythique tout d'abord parce qu'initiée par le Sunday Times, elle a été la toute première course à proposer un tour du monde à la voile en solitaire, sans escale, par les 3 caps, 21 ans avant le premier Vendée Globe Challenge. Ensuite, parce que son premier vainqueur fut Sir Robin Knox-Johnston à bord de son ketch de 10m, Suhaili (en photo ci-dessus)  !

Des neuf concurrents engagés sur ce défi, seul le Britannique sur son ketch de 10 m reviendra à bon port après 313 jours de mer et 30.123 milles parcourus.

25 voiliers maximum en 2018

En 2018, la Golden Globe Race s'élancera et arrivera à Falmouth, et sera ouverte à un maximum de 25 voiliers (plus 5 bateaux supplémentaires possibles, invités par l'organisation).

Les bateaux pouvant participer seront des monocoques de série, de 11m de long maximum, avec quille longue et safran attaché à la quille : ça sent bon les voiliers d'antan !!! Quilles pendulaires et carbone seront donc à oublier...

Pour les instruments : compas et sextant only !

La route suivie par la Golden Globee Race passera par le Cap de bonne Espérance, le Cap Leuwin, et le Cap Horn, avec un passage obligé par les Canaries, le Cap Vert, la Tasmanie, et les Falkland.

Côté instruments de navigation, seront permis le compas et le sextant, à l'exclusion de toute autre technologie ! Une course sans électronique, sans ordinateur, sans pilote automatique (alors la !!), sans GPS, ni fichiers météo !! Voilà de quoi titiller les skippers les plus aguerris...

Question sécurité, une balise de positionnement, un « pager » et un téléphone satellite devront être présents à bord,  pour entrer en contact avec la direction de course et aux fins des besoins médiatiques !

Golden Globe Race 2018 - le tour du monde à la voile, à l'ancienne, est de retour !

Partager cet article

Commenter cet article