ActuNautique.com

La classe Figaro Bénéteau crée une nouvelle course au large, la Douarnenez Fastnet Solo

Suite à l'annonce en janvier de la modernisation du Championnat de France de Course au Large (intégrant désormais les courses d’avant-saison ainsi que les épreuves en double) dans la même optique que la Transat AG2R la Mondiale et le Tour de Bretagne, la Classe Figaro Bénéteau a annoncé la création d'une nouvelle course pour 2017, la Douarnenez Fastnet Solo, amenant à 6 le nombre d'épreuves officielles cette saison.

La classe Figaro Bénéteau crée une nouvelle course au large, la Douarnenez  Fastnet Solo

La Classe Figaro Bénéteau est donc à la recherche de nouveaux partenaires pour la soutenir dans le cadre de cette évolution importante.

Cette épreuve de coefficient 2 a été créée avec les skippers, et se présente comme la plus longue de la saison.

Après un prologue en baie de Douarnenez, le départ sera donné le 17 septembre et les Figaristes réaliseront une boucle de 600 milles en solo, un véritable sprint aller-retour entre Douarnenez et le Fastnet qui devrait durer environ 4 jours, avec à la clé pour le vainqueur le titre de Champion de France Élite de Course au Large. En marge de la clôture de la course, un « postlogue » sera organisé pour célébrer tous les acteurs du Championnat 2017.

Yannig Livory, Président de la Classe Figaro Bénéteau explique sur ActuNautique : « Les discussions entre la Classe et Douarnenez Courses ont été entamées lors du Nautic 2016. Nous souhaitions intégrer une dernière épreuve au calendrier et la Douarnenez Horta Solo 2016 nous a permis de créer des liens avec une nouvelle équipe pleine d’ambition ; nous nous sommes donc naturellement tournés vers eux. Le format a été défini avec l’ensemble des coureurs qui nous ont fait part de leur souhait de terminer la saison sur une longue course au large en solitaire. De plus, c’est une épreuve peu onéreuse qui permet d’avoir un calendrier de courses complet étalé de mars à septembre, un véritable atout pour les sponsors. Cela fait maintenant 3 ans que je suis à la présidence de la Classe Figaro Bénéteau, et suis fier du travail accompli par toute notre Classe. Nous avons initié des démarches, en vue de valoriser notre circuit et notre Championnat de France Élite de Course au Large. Avec le soutien de la Fédération Française de voile, nous sommes aujourd’hui matures pour nous rapprocher d’un partenaire qui pourrait nous soutenir tout au long de l’année, et ainsi valoriser la course au large.»

Jean-Pierre Champion, président de la Fédération Française de Voile : « La Classe Figaro joue un rôle essentiel dans le développement de la Course au Large en France et en Europe. Cette classe dynamique est aujourd’hui face à un challenge de grande envergure avec la récente décision de World Sailing (Fédération Internationale) de soutenir, auprès du CIO, une épreuve de démonstration en Course au Large pour les Jeux Olympiques de Tokyo en 2020.

Quelle que soit l’issue des échanges avec le Comité International Olympique, l’avenir du circuit du Championnat de France Élite de Course au Large passera par une plus grande ouverture à l’international. Je soutiens donc l’initiative de la Classe Figaro dans la recherche d’un partenaire pour ce championnat de France reconnu et médiatique. La Classe Figaro pourra ainsi augmenter son rayonnement. Ces démarches, associées à celles de la FFVoile, permettront, je l’espère, d’aboutir à la participation de plus de nations à cette discipline hors du commun qu’est la Course au Large. »

Cette nouvelle course intervient dans une période de développement et de modernisation pour la classe Figaro Bénéteau, avec notamment la sortie du Figaro Bénéteau 3, premier monocoque à foils de série et prévu pour 2019. Beaucoup d'innovations, donc, après déjà 27 années d'existence et grâce au soutien des groupes Le Figaro et Bénéteau.

Partager cet article

Commenter cet article