ActuNautique.com

Interview Cannes Yachting Festival - Nicholas Stickler, président du chantier Boston-Whaler

Nicholas Stickler, président du chantier Boston-Whaler

Nicholas Stickler, président du chantier Boston-Whaler

A l'occasion du Yachting Festival de Cannes, Actunautique a pu rencontrer Nicholas Stickler, président de Boston-Whaler, afin d'aborder l'actualité du chantier américain et de parler notamment de stratégie.... 

Nick Stickler, pouvez-vous nous présenter Boston Whaler en quelques mots, une marque mythique s'il en est dans le nautisme ?

Nick Stickler - La plupart des gens connaissent Boston-Whaler car nos bateaux sont insubmersibles, et c'est certainement ce qui caractérise le plus un Boston Whaler. Mais on peut en dire beaucoup plus ; ce sont des bateaux faits pour la pêche, la plaisance, et nos clients ont confiance dans nos produits, qui allient qualité et sécurité.

Où se situe le chantier Boston Whaler, sur la Côte Est ?

Nick Stickler - Nous sommes basés à Edgewater, en Floride, au Sud de Daytona Beach.

Au niveau économique, pouvez-vous nous donner quelques chiffres relatifs à votre activité ? 

Nick Stickler - Boston Whaler emploie près de 800 salariés, pour une production annuelle de plus de 2000 bateaux. Notre offre est très large : ce que nous construisons dépend avant tout de ce qui est populaire sur le marché. Actuellement, le segment le plus dynamique aux Etats-Unis est celui des grosses unités. 

Quelle taille de bateaux plus précisément ? 

Nick Stickler - On constate que le marché des bateaux de plus de 33 pieds a augmenté de 15% depuis l'année dernière, alors que le marché des plus petits bateaux croît bien plus lentement.

Vous avez lancé l'année dernière un modèle déjà iconique, le Boston Whaler 420 Outrage. Comment a t-il été reçu sur le marché ?

Nick Stickler - L'Outrage 420 a été très bien reçu. Nous avons produit 35 unités et n'avons plus que 2 ou 3 modèles en stock, ce qui montre bien le succès rencontré en quelques mois à peine ! 

Comment expliquez-vous justement ce succès ? Y a t-il un phénomène de downsizing sur le marché des yachts ? 

Nick Stickler - Oui, c'est tout à fait ce qui explique le succès rencontré par ce modèle ! Les propriétaires de yachts s'en sépare, pour une unité utilisable plus facilement, sans équipage, à la journée ou au week-end sans compromis au niveau du luxe, des performances et de la sécurité ! 

Un modèle 42 pieds à tout de même 1 million d'euros...

Nick Stickler - Oui, à 1 million de dollars aussi ; c'est un prix élevé, mais qui correspond à ce type d'unité !

Combien de modèles espérez-vous vendre l'année prochaine ? 30 ? 40 ?

Nick Stickler - Ce modèle se vend bien, et cette tendance devrait se poursuivre sur l'année prochaine. Les chiffres que vous donnez ne sont pas exagérés...

Dans les bateaux de grande taille par rapport à votre offre produit, vous avez tout juste lancé le BW 320 Vantage, un bowrider de luxe...

Nick Stickler - Ce bateau est un modèle très pratique ; il peut être utilisé comme un bateau de pêche, mais est aussi idéal pour la famille ; il peut satisfaire tout le monde, avec une cabine pour échapper à la chaleur, la climatisation, l'avant est large et peut accueillir du monde, et on peut s'installer à l'arrière pour pêcher. C'est donc un bateau très versatile, ce qui explique qu'il ait été très bien reçu sur le marché !

Prévoyez-vous le décliner en 36 pieds, pour bénéficier de la croissance du marché ?

Nick Stickler - Pas dans l'immédiat ! Nous avons déjà eu du mal à répondre à la demande sur ce modèle !! Ensuite  nous étudierons bien le marché avant tout élargissement de gamme. S'il ralentit, nous trouverons comment satisfaire les besoins des plaisanciers d'une autre manière.

En termes de stratégie de produits, dans quelle direction allez-vous chez Boston Whaler ?

Nick Stickler - En termes de produits, je pense que Boston Whaler est toujours en accord avec ses valeurs, et ce que l'on voit actuellement, ce sont des bateaux qui deviennent de plus en plus larges ; il y a une limite à cette tendance, et je pense que nous allons concentrer beaucoup de notre énergie sur des nouveaux bateaux innovants et plus grands.

Seulement des modèles hors-bord ? 

Nick Stickler - Nous avons toujours été sur ce marché et notre stratégie est clairement d'y rester ! 

Peut-on imaginer des cabin-cruisers ?

Nick Stickler - Cela peut certainement être envisagé, mais pas dans l'immédiat, car nous avons en ce moment toute une série de modèles qui se vendent très bien. Mais c'est quelque chose auquel nous pensons, et nos designers essaient toujours de nouvelles idées ; si nous pensons que nous tenons quelque chose, nous l'essaierons et verrons la réponse du marché.

Sur quelle gamme vous concentrez-vous actuellement ?

Nick Stickler - Nous sommes aujourd'hui en train de présenter les nouveaux Outrage, ce qui complète toute une série de modèles, et nous devrions présenter au Miami Boat Show des nouveaux produits très intéressants...

Pouvez-vous nous en dire plus ?

Nick Stickler - Nous sommes encore en phase de finalisation, donc je ne peux pas vraiment en parler, on discute beaucoup de ce que l'on va amener au Miami Boat Show, les avis divergent... On ne lance pas un bateau pour un événement. Nous lançons un bateau car c'est dans son cycle de vie. Si les concessionnaires ont du succès avec, que les consommateurs aiment le bateau, alors nous pouvons attendre un peu... Nous restons très flexible.

Boston Whaler fête ses 60 ans l'année prochaine...

Nick Stickler - Oui, et avec le lancement du modèle 2018, ce sera celui des 60 ans de Boston Whaler. Ce sera une année exceptionnelle, et nous préparons beaucoup de nouveaux produits très intéressants pour ce lancement, donc nous finaliserons tout ça à la fin de l'été prochain pour notre anniversaire !

Partager cet article

Commenter cet article