ActuNautique.com

SCOOP - le concept des Boat Clubs débarque en France, avec le Boat Club de France

Les Boat Clubs sont une nouvelle forme de propriété et d'utilisation des bateaux de plaisance, en vogue aux Etats-Unis. Ce concept arrive en France, lancé par Bruno Voisard, ancien président du chantier de construction de catamarans Nautitech.

Après avoir cédé son chantier au groupe allemand Bavaria, Bruno Voisard se lance dans un nouveau pari, consistant à développer le concept des Boats Clubs en France, avec le Boat Club de France.

Dans cette interview exclusive donnée à ActuNautique, il explique au micro de Nicolas Venance le concept des clubs de plaisanciers, clubs qui achètent des bateaux à moteur, semi-rigides ou voiliers pour leurs membres et leur mettent à disposition.

Aux Etats-Unis, les plus gros Boats Clubs possèdent ainsi près de 400 bateaux, répartis sur différentes bases.

Les adhérents, qui paient un droit d'entrée et un abonnement mensuel, leur donnant droit à un nombre de "points" annuel.

Forts de ces points, les membres peuvent utiliser les bateaux de toutes les bases selon leur souhait, le coût de la journée valant un certain nombre de points, variant en fonction de la saison, du lieu et du type de bateau.

In fine, les Boats Clubs sont un savant mélange entre de la propriété et de la gestion-location.

Analyse - Le Boat Club de France se propose d'offrir le loisir de naviguer librement à un tarif accessible. Plutôt que devenir ou rester propriétaire d’un bateau, son concept revient à s’affranchir de toutes les contraintes liées à l’achat. C’est aussi avoir la possibilité de tester tout au long de l’année – en famille ou entre amis – des bateaux de catégories et de tailles différentes et d’en changer à chaque sortie. Le concept, créé aux États-Unis, est adapté en France par deux passionnés, Bruno Voisard et Bruno Lescher.

SCOOP - le concept des Boat Clubs débarque en France, avec le Boat Club de France
SCOOP - le concept des Boat Clubs débarque en France, avec le Boat Club de France

Partager cet article

Commenter cet article