ActuNautique.com

Solo Concarneau Trophée Guy Cotten - un cru 2017 exceptionnel

La Solo Concarneau Trophée Guy Cotten est la seconde épreuve  du Championnat de France Elite de Course au Large 2017 !

Solo Concarneau Trophée Guy Cotten -  un cru 2017 exceptionnel
Solo Concarneau Trophée Guy Cotten -  un cru 2017 exceptionnel

Le 4 avril prochain, près de 30 Figaro Bénéteau 2 sont attendus dans le port de plaisance de Concarneau, aux pieds de la Ville Close, pour s’élancer le 6 avril sur la 41ème édition de la Solo Concarneau – Trophée Guy Cotten.

Organisée conjointement par la ville de Concarneau et la Société des Régates, cette course qualificative à la Solitaire Urgo – Le Figaro intègre pour la première fois le mythique Championnat de France Elite de Course au Large et accueille pour l’occasion un superbe plateau de navigateurs solitaires. 

Solidement ancrée dans le calendrier Figaro Bénéteau, la Solo Concarneau – Trophée Guy Cotten a toujours été un rendez-vous très prisé des skippers. Intégrant désormais le Championnat de France, qui a célébré les plus grands navigateurs en solitaire, cette 41ème édition prend encore une nouvelle dimension cette année. 

Annick Martin, présidente de la Société des Régates de Concarneau : « Depuis longtemps les skippers souhaitaient que la Solo Concarneau - Trophée Guy Cotten intègre le Championnat de France Élite de Course au large. C’est chose faite et nous nous en réjouissons ! C’est une belle reconnaissance pour l’épreuve, le gage de son sérieux, et une récompense pour les organisateurs bénévoles que nous sommes. Cela nous offre un ‘plus’ indéniable en terme de visibilité. C’est important pour nous comme pour nos partenaires, en particulier l’entreprise Guy Cotten qui nous soutient sans faille depuis plusieurs années maintenant. 

Le plateau s’annonce une fois de plus relevé et c’est toujours un plaisir d’accueillir les grands noms du circuit... mais aussi les bizuths qui viennent fourbir leurs armes et ont à cœur d’en découdre pour se faire une place au soleil dans la hiérarchie ! »

Un beau plateau 2017 !  

Plus de 30 bateaux sont attendus sur la ligne de départ et les meilleurs figaristes du circuit ont déjà confirmé leurs inscriptions, à l’instar de Yann Elies et Jérémie Beyou, tout juste revenus du Vendée Globe, ou encore Charlie Dalin ou Nicolas Lunven pour ne citer qu’eux… prêts à en découdre sur le parcours aller-retour de 340 milles nautiques.

Nicolas Lunven, skipper de Generali s'explique :  « La Solo Concarneau Trophée Guy Cotten est une course que j’apprécie beaucoup. Dans la continuité de la Solo Normandie, elle permet de vérifier la préparation du bateau et mon bon état de forme, et d’identifier des zones d’amélioration. Son format est très proche de celui d’une étape de la Solitaire du Figaro, avec de nombreuses sections côtières et nous passerons par ces endroits de navigation au mois de juin. C’est un excellent entraînement et une belle épreuve. »

Jérémie Beyou,skipper de Beyou Racing, détaille :  « Ce sera ma première épreuve depuis mon retour du Vendée Globe et en vue de ma participation à la Solitaire Urgo – Le Figaro cet été. J’aime beaucoup cette course, bien organisée et très pratique par sa proximité. Malgré mon planning chargé, y participer ne me rajoute pas de temps logistique. Elle est très intéressante car similaire au format de la Solitaire et parfaite pour reprendre mes marques. Je n’ai pas d’objectif de résultat car n’ai pas le même niveau de préparation de certains skippers bien affûtés, mais cette position d’outsider peut également créer des surprises ! » 

Un nouveau directeur de course

La Solo Concarneau – Trophée Guy Cotten est ravie d’accueillir Hervé Gautier, en tant que nouveau Directeur de Course de cette édition 2017. 

Hervé Gautier se présente aux lecteurs d'ActuNautique : « J’ai beaucoup travaillé au sein des comités de course, sur le Spi Ouest France, la Transat Jacques Vabre ou encore le Vendée Globe et ma première expérience en tant que directeur de course date de l’Armen Race 2016. Je suis donc un ‘bizuth’ sur l’épreuve ! Je n’ai pas l’intention de changer une recette qui fonctionne et mon objectif est de proposer un joli parcours adapté aux conditions, et permettant de voir arriver les premiers en début d'après-midi le samedi 8 avril. Le mois d’avril offre des conditions météorologiques très changeantes. On peut donc s'attendre à voir une régate très disputée et techniquement difficile, avec de forts courants à Sein et Ouessant, ou encore le tour de l'ile d'Yeu qui est toujours un challenge. Il est amusant et intéressant de constater que les étapes 2 et 3 de la Solitaire Urgo – Le Figaro 2017 emprunteront en partie le même parcours. Ce sera une bonne révision pour les futurs concurrents de la Solitaire. »

Partager cet article

Commenter cet article