ActuNautique.com

35 postières participent à la Tall Ships Regatta 2017 !

35 postières participent depuis lundi à une épreuve de la Tall Ships Regatta, la course de référence pour les grands voiliers du monde entier.

Crédit photo : Denis Tisserand
Crédit photo : Denis Tisserand

Crédit photo : Denis Tisserand

Elles se sont embarquées sur le légendaire trois-mâts barque Belem le lundi 1er mai, à Sines, au Portugal, et arriveront le 9 ou le 10 mai à Las Palmas, aux îles Canaries. Leur parrain et coach Yvan Bourgnon leur a prodigué avant le départ quelques derniers conseils.

Surnommées à la Poste les « Gazelles de la mer », elles vivront pendant 10 jours un apprentissage de la vie de matelot sur un gréement chargé d'histoire. Elles seront encadrées par des professionnels et assureront la grimpée au mât et dans les vergues pour ferler les voiles, les manœuvres sur le pont, les quarts de nuit, le bricage des cuivres…

Pour Yvan Bourgnon, skipper professionnel et parrain des « Gazelles de la mer » :

« Je suis très heureux de voir ces 35 postières embarquer pour une aventure en mer, il y a peu de femmes dans la voile et pourtant, elles sont parfois bien meilleures que les garçons ! ».

Le fier parrain de cette équipe au féminin leur a prodigué ses conseils avant leur départ en mer : 

« Les Gazelles vont vivre 10 jours en mer, ensemble 24h/24 et jour et nuit. Le meilleur conseil que je peux leur donner est de rester calmes et sereines, car sur un bateau le stress est la pire des choses. L’entraide et le partage sont essentiels. Il faudra également qu’elles s’adaptent le mieux possible à leur environnement : en pleine mer, on perd tous ses repères. Elles devront aussi être très attentives, pour apprendre les gestes techniques et le vocabulaire précis de la navigation. Ce sera un apprentissage rude, mais tellement enrichissant ! ».

Avec sa participation à la Tall Ships Regatta 2017, le groupe La Poste perpétue ainsi une tradition mise en place après le rallye Aicha des Gazelles du Maroc (de 2004 à 2015).

Partager cet article

Commenter cet article