ActuNautique.com

Le Japon envoie son plus gros navire de guerre au large de la Corée

Le Japon a annoncé envoyer le porte-hélicoptères Izumo en mer du Japon, pour protéger les navires de ravitaillement américains entre l'île d'Okinawa, qui concentre les trois-quarts des bases militaires américaines au Japon, et la péninsule coréenne.

Le Japon envoie son plus gros navire de guerre au large de la Corée
Le Japon envoie son plus gros navire de guerre au large de la Corée

Il s'agit du plus grand vaisseau militaire japonais construit depuis la Seconde Guerre Mondiale. Il rejoindra ainsi le groupe aéronaval américain projeté au large de la Corée et mené par le porte-avions USS Carl Vinson. Il aura également une fonction de protection des flottes américaines dans toute la région Asie-Pacifique (Philippines, Indonésie).

Cette décision du gouvernement nippon constitue la première intervention des forces d'autodéfense japonaises (JSDF) en soutien à la marine américaine depuis la réinterprétation de la Constitution de la Paix de 1947, qui limite théoriquement la compétence des forces armées japonaises à une stricte fonction d'autodéfense.

Mais Tokyo semble malgré tout vouloir retrouver un rôle à jouer dans la région : un contre-torpilleur japonais avait déjà mené la semaine dernière des exercices avec la marine américaine.

L'US Navy est déployée depuis fin avril dans la zone en réaction aux tirs de missile de la Corée du Nord. L'escadre aéronavale menée par les Etats-Unis en mer du Japon comporte également des unités de la marine sud-coréenne. 

L'Izumo, qui a quitté lundi le port de Yokosuka, au Sud de Tokyo, est un porte-hélicoptères de 19 500 tonnes pour 248 m. de long et 38 m. de large. Sa construction a coûté 130 milliards de yens (1,1 milliards de dollars) et duré trois ans. Il peut transporter jusqu'à 14 hélicoptères. 

Son déploiement est vu d'un mauvais œil par la Chine, qui accuse le Japon d'utiliser ce porte-hélicoptères comme un porte-avions déguisé (son pont d'envol pourrait faire décoller des avions à décollage vertical).

Partager cet article

Commenter cet article