ActuNautique.com

Un milliardaire norvégien offre à la science un navire de recherche océanographique ultra-moderne

 Kjell Inge Røkke, un milliardaire norvégien, a annoncé dans une interview accordée aujourd'hui au quotidien Aftenposten qu'il allait financer la construction d'un bateau de recherche océanographique ultra-moderne qui sera à disposition de la communauté scientifique.

Crédit photo : Helge Mikalsen, VG
Crédit photo : Helge Mikalsen, VG

Crédit photo : Helge Mikalsen, VG

 Selon le magazine économique Kapital, Kjell Inge Røkke est le dixième homme le plus riche de Norvège, avec une fortune estimée à 1,8 milliards d'euros. Le navire que l'homme d'affaires s'apprête à financer (sans en avoir spécifié la somme) fera 181 mètres de long et devrait commencer à naviguer en 2020. 

 Le milliardaire et self-made man de 58 ans a fait fortune dans la pêche et les hydrocarbures. Il explique à l'Aftenposten vouloir « rendre à la société la grande majorité » de ce qu'il a gagné, avant d'ajouter que « ce navire en est un élément ». Ce bâtiment de recherche océanographique embarquera 30 membres d'équipage et 60 scientifiques. Il sera construit en partenariat avec le Fond mondial pour la nature (WWF). 

Dans un communiqué, Nina Jensen, la secrétaire générale de WWF Norvège s'est félicitée de cette collaboration : « Ce navire permettra de propulser la recherche océanographique vers un tout autre niveau. […] Il n'a jamais été aussi urgent de trouver des solutions. ». Le REV, nom donné au bateau, comportera entre autres du matériel de recherche sous-marine.

Le REV facilitera les recherches sur le plastique en mer, une problématique plus que jamais d'actualité : en 2050, il y aura plus de plastique que de poissons en mer, s'est alarmé le forum économique mondial de Davos en janvier dernier. 

Kjell Inge Røkke contrôle plusieurs sociétés à travers le holding Aker qu'il détient à 66,66 %, comme Aker BP (production pétrolière), Aker Solutions (services pétroliers), Aker Biomarine (biotechnologie et pêche), et Kvaerner (ingénierie et construction mécanique).

Partager cet article

Commenter cet article