ActuNautique.com

Lancement du premier distributeur d'huîtres de l'île de Ré !

A l'occasion de ses 30 ans, l'Huîtrière de Ré a annoncé le lancement d'un distributeur automatique d'huîtres fraîches, en libre-service et ouvert 7j/7 et 24h/24.

Lancement du premier distributeur d'huîtres de l'île de Ré !
Lancement du premier distributeur d'huîtres de l'île de Ré !

L'huîtrière de Ré, située à Ars-en-Ré commence son activité en 1987 sous l'impulsion de Brigitte et Tony Berthelot. L'entreprise distribue chaque année 40 tonnes d'huîtres. 

Une approche commerciale résolument moderne, qui s'inscrit dans la continuité des changements des modes de consommation et du e-commerce : 

« Cultivant nos coquillages au rythme des marées, toujours passionnés, nous nous demandions comment distribuer nos produits à une clientèle qui supporte de moins en moins les contraintes horaires. Nous avons trouvé la solution qui allie fraîcheur et disponibilité ! »  

Ce distributeur d'huîtres en libre-service, deuxième en France et premier de l'île de Ré, permet de répondre sans délais ni restrictions à toute envie d'huîtres des clients qu'ils soient occasionnels ou réguliers. 

Il a la forme d'un mur de casiers en inox vitrés et réfrigérés, qui préserve ainsi la fraîcheur des huîtres renouvelées quotidiennement et servies en colis de 2, 3, ou 4 douzaines, de qualité et de calibre différents selon la saison. 

Le distributeur fonctionne comme un distributeur normal ; on sélectionne le numéro du casier choisi sur le clavier, on procède au paiement par carte de crédit, et on retire ensuite le produit. A noter que d'autres produits de la boutique de l'Huîtrière de Ré seront également disponibles : produits locaux, rillettes de la mer, salicorne… 

Le client peut également passer commande par téléphone pour une commande spécifique. Un SMS l'avertit du numéro du casier, et il peut alors venir retirer sa commande à toute heure. 


L’HUITRIÈRE DE RÉ
La Maison Neuve, Ars-en-Ré, France
05 46 29 44 24 
http://www.huitrieredere.com 

Partager cet article

Commenter cet article