ActuNautique.com

Le bilan de la collision entre un destroyer américain et un cargo philippin s'établit à 7 morts

Le destroyer USS Fitzgerald, appartenant à la Septième flotte américaine du Pacifique, est entré en collision samedi 17 juin avec un porte-conteneurs philippin, l'ACX Crystal. L'accident s'est produit au Sud de la baie de Tokyo. Sept marins ont été tués et trois autres blessés. Le destroyer était alors en route vers sa base de Yokosuka. Aucun blessé n'est à déplorer parmi les 20 membres d'équipage du cargo.

Le bilan de la collision entre un destroyer américain et un cargo philippin s'établit à 7 morts
Le bilan de la collision entre un destroyer américain et un cargo philippin s'établit à 7 morts
Le bilan de la collision entre un destroyer américain et un cargo philippin s'établit à 7 morts
Le bilan de la collision entre un destroyer américain et un cargo philippin s'établit à 7 morts

L'USS Fitzgerald a heurté dans la nuit le porte-conteneurs de la compagnie Nippon Yusen Kaisha à 56 milles nautiques (100 kilomètres) de Yokosuka. La majorité des dégâts se situent au niveau du pont et des radars. Le commandant du navire, Bryce Benson, blessé, a été évacué par hélicoptère. 

D'importants moyens de recherche mobilisés

La collision a dans un premier temps déclenché une vaste opération de recherches pour retrouver 7 marins disparus, menée par les garde-côtes japonais aidés par les forces américaines et les Forces d'auto-défense japonaises. 

Les 7 marins déclarés disparus pendant 24 heures ont été retrouvés morts dimanche par des plongeurs dans des compartiments de couchage inondés.

Ce destroyer ultra-moderne est équipé de systèmes de missiles anti-missiles de type Aegis et des radars les plus sophistiqués. Il est intégré à la Septième flotte américaine dans le Pacifique, actuellement déployée au large de la Corée du Nord.  Gravement endommagé lors de l'accident, il a péniblement regagné son port d'attache de Yokosuka en 16 heures.  

Cet accident rarissime fait débat ; comment un tel bâtiment a-t-il pu percuter par temps clair un porte-conteneurs de 220 mètres de long ?

Le Japon peut légalement ouvrir une enquête, mais les Etats-Unis ont, en vertu du Traité de sécurité qui lie les deux pays, l'autorité juridique principale en ce qui concerne les accidents impliquant leurs navires de haute technologie : les enquêteurs japonais devront donc sûrement se contenter des explications de l'US Navy. 

Partager cet article

Commenter cet article

ABDEDDAIM Abdelaziz 21/06/2017 21:38

Par temps clair, porte-conteneurs de 22O m de long!! ...y a système de veille voire personnelles. La détection, prévention etc...