ActuNautique.com

SCOOP : Sortie de l'Oceanis 51.1 par Bénéteau, premier exemplaire d'une toute nouvelle génération d'Oceanis !

Bénéteau a dévoilé aujourd'hui son tout nouveau modèle de voilier familial, l'Oceanis 51.1, à l'occasion du 30ème anniversaire de cette gamme mythique. Un modèle stratégique, premier opus de la nouvelle génération d'Oceanis. Très axé sur le confort et les performances, l'Oceanis 51.1 sera également le voilier de croisière le plus personnalisable du marché.

SCOOP : Sortie de l'Oceanis 51.1 par Bénéteau, premier exemplaire d'une toute nouvelle génération d'Oceanis !
SCOOP : Sortie de l'Oceanis 51.1 par Bénéteau, premier exemplaire d'une toute nouvelle génération d'Oceanis !
SCOOP : Sortie de l'Oceanis 51.1 par Bénéteau, premier exemplaire d'une toute nouvelle génération d'Oceanis !
SCOOP : Sortie de l'Oceanis 51.1 par Bénéteau, premier exemplaire d'une toute nouvelle génération d'Oceanis !
SCOOP : Sortie de l'Oceanis 51.1 par Bénéteau, premier exemplaire d'une toute nouvelle génération d'Oceanis !
SCOOP : Sortie de l'Oceanis 51.1 par Bénéteau, premier exemplaire d'une toute nouvelle génération d'Oceanis !

Développé sous la houlette du Directeur Marketing de Bénéteau, Gianguido Girotti, ce modèle précurseur de la nouvelle génération d'Oceanis annonce de grandes qualités marines et un confort exceptionnel, et s'enrichit de l'expérience du chantier vendéen. 

« Nous avons capitalisé sur les expériences First et Figaro qui sont des bateaux plus axés sur la compétition. Nous avons intégré leurs valeurs au cœur d’une unité de croisière », explique Gianguido Girotti sur ActuNautique. "L'Oceanis 51.1 se veut non seulement intelligent et performant, mais aussi élégant et confortable".

L'architecture évolue également, avec le choix par Olivier Racoupeau, d'une carène à redan qui s'étire sur le tiers avant de la coque et qui contribue à donner une nouvelle « patte » à la prochaine génération d'Oceanis. En plus de sa forme tulipée, cette nouvelle carène permet de libérer des volumes intérieurs et d'installer des aménagements inédits sur un bateau de cette taille. La coque est proposée en de multiples coloris.

Une architecture innovante

Caractérisé par des lignes épurées typiques de Nauta Design, le pont ambitionne de combiner style, plaisir de vie à bord et sécurité, avec une véritable aisance de déplacement. Dans sa version standard,  le mât enrouleur, le foc auto-vireur et l’ensemble des drisses et écoutes sont ramenées sur un winch unique à chaque poste de barre, garantissant simplicité et facilité d’utilisation. L'ajout de la technologie Dock & Go permet de simplifier les manœuvres de port.

De très nombreuses options sont disponibles, avec pas moins de quatre choix d'aménagements intérieurs, cinq configurations de gréements, trois types de quille associés à une centaine d'options proposées, pour un total de 700 combinaisons possibles ! Toutes ces options garantissent l'acquisition d'un Oceanis 51.1 unique et véritablement personnalisé.

Les nouveaux choix architecturaux opérés par le chantier, ont permis de gagner en volumes intérieurs, pour un espace d'habitabilité optimisé. La cabine propriétaire dispose ainsi d'un lit en 160 de large, accessible des deux côtés, un élément que l'on ne retrouve habituellement que sur des unités de 55 pieds !

Détail appréciable, les cabines de douche arrière pivotent pour éviter les projections sur la salle d'eau.

La cuisine en U, très bien équipée et spacieuse, est aussi simple à utiliser en navigation qu'au mouillage. Les larges hublots de coque permettent une luminosité naturelle présente partout. Le choix entre les boiseries chêne brossé ou acajou, permet de personnaliser ses aménagements intérieurs jusque sur les boiseries.

Les aménagements extérieurs ne sont pas en reste, avec la présence de nombreux bains de soleil et espaces de détente. La grande table de cockpit est large et modulable et la plate-forme de bain est également spacieuse.

La version First Line, pour des performances d'exception

La version First Line est une version destinée aux amateurs de performances ; ce nom qui évoque la gamme régate de Bénéteau cache en fait un mât rallongé en aluminium ou en carbone, et l'ajout de 35 % de surface de voile supplémentaire en matériau high-tech. Cette configuration hautement performante, comprend aussi une quille de 2,80 avec bulbe en plomb, pour réduire au maximum le poids et la traînée hydrodynamique. Sur cette version d'exception, la barre à roue est en composite ; les équipements de pont sont également en matériaux hauts de gamme.

Bien plus qu'un simple croiseur, l'Oceanis 51.1 est doté d'un style complètement nouveau, et fait le pari d'allier performances exceptionnelles et confort maximal pour les amateurs de croisière. 

Ce premier exemplaire de la nouvelle génération de la gamme Oceanis de Bénéteau sera prochainement dévoilé sur les salons de Cannes, Southampton et Annapolis. 

Fiche technique :

  • Longueur hors tout : 15,94 m
  • Longueur de coque : 14,98 m
  • Largeur de coque : 4,80 mètres
  • Longueur flottaison : 14,52 m
  • Tirant d'eau long (Fonte) : 2,30 m
  • Tirant d'eau court (Fonte ): 1,85 m
  • Poids du lest long : 3396 kg
  • Poids du lest court : 3604 kg
  • Tirant d'eau performance (Fonte/Plomb): 2,80 m
  • Poids lest performance : 3198 kg
  • Tirant d’air Mât 2 étages de barres de flèches : 21,35 m
  • Tirant d’air Mât Performance 3 étages de barres de flèches : 22,85 m
  • Déplacement Lège (CE) : 13 930 kg
  • Puissance moteur (standard) : 80 CV
  • Grand-voile enrouleur : 45,80 m²
  • Foc Autovireur : 48,1 m²
  • Grand-voile classique (option) : 55,8 m²
  • Génois - 105 % (option) : 61 m²
  • Code 0 : 48,1 m²
  • Spi Asymétrique : 180 m²
  • Réservoir carburant (standard) : 200 L
  • Réservoir d'eau douce (standard) : 440 L
  • Architectes Navals : Berret Racoupeau Yacht Design
  • Architecture Intérieure : Nauta Design
SCOOP : Sortie de l'Oceanis 51.1 par Bénéteau, premier exemplaire d'une toute nouvelle génération d'Oceanis !
SCOOP : Sortie de l'Oceanis 51.1 par Bénéteau, premier exemplaire d'une toute nouvelle génération d'Oceanis !

Partager cet article

Commenter cet article