ActuNautique.com

Total rachète Maersk Oil & Gas pour 7,45 milliard de dollars

En rachetant la compagnie danoise Maersk Oil & Gas, filiale du leader mondial du transport maritime Maersk pour 7,45 milliards de dollars (6,33 milliards d'euros), Total acquiert un milliard de barils supplémentaires et devient le deuxième opérateur en mer du Nord.

Total rachète Maersk Oil & Gas pour 7,45 milliard de dollars
Total rachète Maersk Oil & Gas pour 7,45 milliard de dollars
Total rachète Maersk Oil & Gas pour 7,45 milliard de dollars

Annoncée le 21 août, il s'agit de la plus grosse opération de la compagnie pétrolière française, depuis sa fusion avec Elf en 1999. 

Le groupe français accroît ainsi ses réserves prouvées et probables d'1 milliard de barils, qui s'ajoutent aux 11,5 milliards actuels. Sa production atteindra en 2019 les 3 millions de barils par jour, contre 2,1 millions en 2014. 

Maersk recevra l'équivalent de 4,95 milliards de dollars en actions Total, une transaction qui sera bouclée d'ici au premier semestre 2018. Le groupe français émettra pour cela 97,5 millions de titres destinés à A.P. Moller-Maersk, à un prix égal à la moyenne des cours des vingt dernières séances (3,75 % du capital social élargi de Total). La compagnie française reprendra également 2,5 milliards de la dette de Maersk Oil. 

Total pourra désormais bénéficier de gisements très prometteurs en cours de développement au Royaume-Uni, au Danemark et en Norvège. La compagnie française passe également de la troisième à la deuxième place dans la région, juste derrière le Norvégien Statoil. 

Pour Patrick Pouyanné, le PDG de Total, cette opération exceptionnelle présente l'avantage d'équilibrer les risques dans un contexte de tensions géopolitiques ; le groupe avait signé en juin 2016 un contrat avec le Qatar, et plus récemment un accord gazier avec l'Iran.

Partager cet article

Commenter cet article