ActuNautique.com

Bénéteau inaugure le bateau connecté de demain, avec la technologie Ship Control !

Le Yachting Festival de Cannes 2017 a été l'occasion pour Bénéteau de dévoiler sa technologie de bateau connecté, le Ship control, installée sur le tout nouveau Bénéteau Gran Turismo GT 50. Rosalie Le Gall, chef de produit moteur chez Bénéteau nous présente cette technologie très prometteuse, qui laisse entrevoir le futur de la plaisance, avec un bateau de plus en plus connecté. 

Photos : ActuNautique
Photos : ActuNautique
Photos : ActuNautique
Photos : ActuNautique
Photos : ActuNautique

Photos : ActuNautique

Rosalie Le Gall, le Ship Control, c'est tout simplement le bateau connecté, le bateau de demain. Pourquoi Bénéteau a t-il ressenti le besoin de développer cette technologie Ship Control ?

Rosalie Le Gall - Cela part tout simplement d'un constat fait quant à l'utilisation du bateau ; c'est un élément complexe dans lequel on regroupe beaucoup de fonctions, comme dans une maison, voire peut-être même plus de fonctions… 

A bord d'un bateau, il faut gérer le confort, le chauffage, l'électricité, l'éclairage, les pompes de cale... Beaucoup de systèmes qui peuvent être très complexes ! Dans notre réflexion, nous ne voulons pas que le bateau soit une source d'ennuis pour le client, mais qu'il soit au contraire une source de plaisir.

Nous avons donc cherché à simplifier l'utilisation de toutes ces fonctions via le Ship Control, qui est une interface permettant d'accéder très facilement et de manière intuitive, à toutes ces fonctions. 

Un peu comme dans la domotique ou dans l'automobile en fait ?

Rosalie Le Gall - C'est exactement cela, et c'est même - techniquement parlant - directement inspiré de ce qui se fait dans l'automobile depuis près de 20 ans. C'est le multiplexage : le principe est d'avoir des fonctions qui sont reliées à un cerveau, une boîte noire, et qui sont ensuite gérées de manière électronique. 

Le Ship Control est appelé à se développer sur tous les modèles de la gamme. Il est dévoilé en avant-première sur le nouveau Bénéteau GT 50. Qu'est-ce qu'il permet de faire concrètement sur le GT 50 ? 

Rosalie Le Gall - Cette interface est située sur les écrans de navigation, sur le tableau de bord, mais surtout, elle se réplique entièrement sur n'importe quelle tablette qui se connecte au wi-fi du bateau, qui est sécurisé, bien évidemment. 

L'éclairage peut être géré depuis le tableau de bord, mais aussi depuis l'avant du bateau, à l'arrière, depuis le ponton, on peut allumer chaque cabine, régler l'intensité des lumières en fonction des zones, et c'est très simple, très visuel : tout se fait à partir des plans du bateau. 

Il y a la même chose pour la climatisation : on choisit la température par zone, depuis notre tablette… L'audio, aussi, est géré de manière très simple, on peut gérer chaque zone, ainsi que chaque source… 

L'ergonomie de cet écran rend les choses vraiment simples et intuitives. On peut aussi visualiser le niveau des batteries, savoir si elles sont en charge ou pas, on peut également visualiser le niveau des fluides (eau, carburant, eaux noires), on peut même y actionner la vidange des eaux noires… 

Il y a aussi un élément très intéressant aussi, à savoir la page de gestion des sources 220 V, où l'on choisit si la climatisation et les prises 220 V sont gérées depuis la prise de quai, depuis le générateur ou le convertisseur, ce qui se fait très simplement. 

Il est également possible de visualiser les pompes de cale, leurs emplacements, savoir si elles sont en fonction ou pas, ainsi que quelques autres fonctions du tableau de bord, comme le guindeau, le klaxon, les éclairages sous-marins, le tout directement depuis cette interface !

Cette technologie est aujourd'hui opérationnelle à bord du bateau et à sa proximité directe, grâce au wifi. Est-ce que demain, elle pourra se connecter sur Internet ?

Rosalie Le Gall - Oui, cela fait partie des évolutions qui sont en cours de développement, de pouvoir  connecter cette application à Internet, et donc d'y avoir accès de chez soi ; sur des fonctions qui seraient intéressantes, comme la vérification du niveau des batteries, l'activation du déshumidificateur de bord, des choses qui serait pertinentes et qui apporteraient plus de confort, de sécurité aussi à nos clients dans l'utilisation de leurs bateaux.

Cela profiterait aussi à la durée de vie des bateaux, parce que plus on s'en occupe, et plus les bateaux vieillissent bien. 

Cette technologie est d'ores et déjà disponible sur le GT 50. Est-ce une option ?  

Rosalie Le Gall - C'est presque une technologie standard, puisque le Ship Control est livré avec les écrans de navigation intégrés dans le premier niveau de finition "Essentiel".

Son surcoût est très limité, on parle ici de quelques centaines d'euros seulement, puisqu'il ne s'agit que de l'interface seule, le reste des systèmes étant déjà pré-équipés. 

Comment les clients ont-ils accueilli le Ship Control au Yachting Festival ?

Rosalie Le Gall - L'accueil a été très positif ! Les clients sont bluffés, qui confirment que ce n'est pas un gadget et que ça va vraiment changer la vie à bord ; et il y a aussi des petits effets qu'on a ajouté, et qui font toujours plaisir ; notamment la gestion des éclairages… 

Aujourd'hui, on constate un vrai consensus pour dire qu'il s'agit d'une petite révolution dans le monde de la plaisance, et que cela fait partie des choses qui, au fond, étaient vraiment attendues par les clients. 

Partager cet article

Commenter cet article