ActuNautique.com

Un Polonais de 70 ans réussit sa troisième transatlantique en kayak

Aleksander Doba a parcouru 6680 kilomètres dans l'Atlantique Nord à l'occasion de sa troisième transatlantique en solitaire et sans assistance. Parti le 17 mai de Barnegat Bay, dans le New Jersey, il aura mis 120 jours à pagayer pour rallier le continent.

Un Polonais de 70 ans réussit sa troisième transatlantique en kayak
Un Polonais de 70 ans réussit sa troisième transatlantique en kayak
Un Polonais de 70 ans réussit sa troisième transatlantique en kayak

Arrivé sur la côte du Conquet près de Brest, dimanche, et acclamé par une foule venue l'accueillir en héros, le septuagénaire épuisé s'est exclamé dans une vidéo postée sur sa page Facebook :

 « Hello ! C’est la France, c’est Aleksander Doba et j’ai fait officiellement mes premiers pas sur la terre ferme en Europe ! [...] Je me sens bien... et je suis très content d’avoir finalement atteint l’Europe ! ».

Le kayakiste a dû affronter une mer forte, et affirme même avoir « caressé un requin ». Plusieurs orages et ennuis mécaniques l'ont forcé à zigzaguer dans l'océan. Visant d'abord Lisbonne, Aleksander s'est fait pousser au Nord par les vents qui l'ont finalement obligé à faire escale sur l'île Saint Mary's, en Angleterre.

Reparti d'Angleterre avec la ferme intention de rallier le continent, l'ancien ingénieur de Poméranie est finalement arrivé à Brest après plus de 3 mois passés en mer. 

L'intrépide Polonais avait dû renoncer à une tentative effectuée en juin 2016, en raison d'une mer trop forte qui avait retourné son kayak deux fois au large du New Jersey.

Cette transatlantique réussie est donc la troisième au compteur d'Aleksander Doba, après une première entre octobre 2010 et février 2011, où il était parti de Dakar pour rejoindre Acarau, au Brésil, et une deuxième entre octobre 2013 et avril 2014, effectuée de Lisbonne à Port Canaveral, en Floride. Véritable star en Pologne, il a été nommé « aventurier de l'année » par les lecteurs de National Geographic. 

Partager cet article

Commenter cet article