ActuNautique.com

Entretien avec Stéphane Senacq, président du chantier Fora Marine

ActuNautique a rencontré Stéphane Senacq, président du chantier Fora Marine, qu'il a racheté en début d'année avec un associé. 6 mois ont passé depuis lors, un délai suffisant pour dresser un premier bilan. 

Entretien avec Stéphane Senacq, président du chantier Fora Marine

Stéphane Senacq, il y a 6 mois, vous rachetiez le chantier Fora Marine avec un associé. Où en êtes-vous aujourd'hui en termes de reprise de l'entreprise mais aussi de produits ?

Stéphane Sénacq - Beaucoup de choses se sont passées chez Fora Marine depuis lors, sachant que notre objectif sur cette période était de bien appréhender l'entreprise et de bien la prendre en mains, notamment au niveau de ses personnels, de son organisation et de ses clients.

En premier lieu, nous avons avant tout cherché à assurer une stabilité de la situation. Fora Marine est une entreprise en pleine forme et qui connaît une belle croissance d'activité. Ce d'autant plus que notre actualité produit était chargée, puisqu'en 18 mois, nous avons lancé pas moins de 2 nouveautés, entre le RM 970 et le RM 1370.

Le 970 tout d'abord, qui a été un grand succès, récompensé à Düsseldorf avec le titre de Voilier Européen de l'Année, puis élu voilier de l'Année en Italie, lors du Salon de Gênes. Et puis le 1370, notre nouveau flagship, présenté il y a quelques jours au Yachting Festival de Cannes puis au Grand Pavois de La Rochelle. 

Quelles sont les évolutions majeures entre le RM 1360 et le 1370 ?  

Stéphane Sénacq - Les fondamentaux ont bien entendu été conservés : performance en navigation, sécurité et grand confort intérieur, avec une luminosité du carré sans pareille. La carène a gagné en volume à l'avant, pour plus de puissance mais aussi de sérénité en navigation. 

Le RM 1370 est un bateau offrant une glisse et un surf absolument remarquables. Il a bénéficié des avancées que nous avions déjà travaillées sur le 970, notamment dans l'organisation du pont et du gréement. 

Le RM 1370 est à peine présenté que vous annoncez déjà de nombreuses signatures... 

Stéphane Sénacq - Ce modèle était très attendu, et nous avons déjà un carnet de commandes riche de 6 unités !! C'est vraiment une très bonne nouvelle ! Ce bateau a l'énorme l'avantage de pouvoir intéresser des publics différents : à la fois un public qui navigue dans l'Atlantique et un public plus orienté vers la Méditerranée. 

C'est un sujet important, parce que nos clients n'ont pas tous les mêmes profils de navigation. Nous nous sommes rendus compte que le public plutôt méditerranéen prenait également beaucoup de plaisir sur l'eau avec nos voiliers, grâce à la luminosité et aux performances qui caractérisent la marque RM !

Et à une longueur de coque bien adaptée à la Méditerranée !

Stéphane Sénacq - Exactement, sachant que ce modèle est disponible avec 3 types d'appendices : mono-quille, quille relevable et bi-quille ! 

Stéphane Senacq, dans quelles directions le chantier fora Marine travaille t-il actuellement ? Un moteur boat ? Le bateau connecté ? De nouveaux RM ? 

Stéphane Sénacq - Nous avons un certain nombre de projets en tête, que je souhaite pouvoir cadencer avec l'existant, et avec la capacité que nous avons toujours eue à sortir de nouveaux modèles.

Vous évoquez trois hypothèses. Ces trois hypothèses sont parfaitement crédibles. Quant à savoir laquelle nous allons prendre dans la pratique, je pense que d'ici une année, nous serons en situation de pouvoir apporter quelques réponses. 

Sans modifier votre rythme d'une nouveauté par an ? 

Stéphane Sénacq - L'objectif est effectivement de rester sur ce rythme-là. Je compte beaucoup sur le rythme et sur le cadencement. 

Aurons-nous une première idée en juin prochain ? 

Stéphane Sénacq - ...disons plutôt à l'horizon 2018 !

Partager cet article

Commenter cet article